PARTAGER

C’est une ambition du Roi de la banane : construire un daara moderne de 600 places. Ma­madou Omar Sall a pour ambition de contribuer à la prise en charge des enfants errants et sans aucune instruction. La cérémonie de pose de la première pierre de l’édifice a eu lieu mercredi en présence du guide religieux Thierno Bachir Daha Tall et des autorités de la ville. Face à la presse,  Samba Omar Sall, le petit-frère du bienfaiteur a soutenu que la volonté de la famille Sall est d’ériger un daara moderne dans l’enceinte de leur quartier général. Pour eux, c’est une manière d’accompagner le secteur de l’éducation dans l’encadrement des mômes. Dans la ville voire le quartier Plateau où se trouve le Quartier général de cette famille Sall, il est noté un nombre important d’enfants qui ne vont pas à l’école. C’est  la raison pour laquelle l’opérateur économique a décidé de financer ce projet. «Nous envisageons la construction ce daara pour enrôler les enfants et leur inculquer un certain nombre de con­naissances coraniques. Depuis l’obtention du site  auquel nous avons donné le nom d’Alwar, (lieu de naissance d’El hadji Omar Tall), nous avons toujours ambitionné d’y ériger une mosquée et un institut pour y enseigner l’islam», a-t-il expliqué. D’après M. Sall, ils sont convaincus qu’on ne peut arriver à faire quelque chose sans se fonder sur la religion. De même Samba Sall, a souligné que l’édifice sera construit sur fonds propres. Cepen­dant, il précise que le concours de l’Etat sera sollicité pour un bon accompagnement de la structure dans son fonctionnement. Samba Sall a aussi promis que les bâtiments commenceront à sortir de terre dans un délai raisonnable.
Le Khalife de la famille Omarienne qui s’est réjoui d’un tel acte a béni le geste en formulant des prières pour que le projet soit une réussite. «Des actes de ce genre, les populations et les autorités doivent les multiplier afin que la religion puisse se porter mieux et que les enfants soient enseignés et éduqués selon les principes de l’islam. Je bénis le projet et prie pour que les travaux finissent vite et dans de bonnes conditions», a-t-il dit. Cette initiative a aussi été saluée par le gouverneur de la région et le maire de la commune.  Selon eux, ce projet va contribuer grandement dans la prise en charge scolaire des enfants. «Grâce à ce bijou qui sortira bientôt de terre, le nombre important d’enfants encore non scolarisés et toujours en  errance sera bientôt résorbé», ont-ils apprécié.

afall@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Education en islamisant, ce n’est pas de l’éducation ! C’est du prosélytisme religieux.
    Ne pas confondre ! Les enfants ne seront pas éduquer au savoir universel, ils seront conditionnés aux seuls préceptes de la religion musulmane.
    Encore un pied de nez aux institutions républicaines et laïques de la part des religieux arabisants sénégalais qui s’en prennent aux enfants innocents pour les entrainer dans leur seul obscurantisme de la religion . Pauvre pays que le Sénégal, des actions humanitaires qui l’enfoncent dans la nuit et le brouillard. Le réveil sera bien triste !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here