PARTAGER

Grâce à leurs positions de carrefour, les régions de Tambacounda et de Kédougou sont des zones stratégiques. Transfrontalières à plusieurs pays de la sous-région, elles font face aux nombreux défis, notamment sécuritaires, qui interpellent la légion Est de la Gendarmerie nationale. Jean Baptiste Tine, Haut commandant de la Gendarmerie nationale, en tournée à Tambacounda, dit à ses hommes : «Je vous exhorte à davantage de vigilance pour mieux circonscrire d’éventuelles menaces ou attaques.» A travers ses visites à Tamba et Kédougou, le directeur de la Justice militaire vise à «s’enquérir des conditions d’exercice des missions et identifier les manquements auxquels ils font face afin d’essayer de les solutionner pour qu’ils soient plus opérationnels et mieux performants». Dans ce sillage, il compte améliorer les conditions de travail des pandores, car le général Tine admet «que les cantonnements sont très vétustes. Je demanderais à ce qu’ils soient refaits et on va en construire de nouveaux dans l’intérêt de tout le monde» pour surtout assurer un meilleur service dans la lutte contre l’insécurité routière et transfrontalière. «Seulement, la légion reste confrontée à beaucoup de défis parce que frontalière avec les deux Guinées, la Mauritanie et surtout le Mali, en proie ces temps-ci à beaucoup de conflits et autres attaques terroristes. Tambacounda et Kédougou demeurent des régions aurifères. Et qui parle de l’or évoque aussi la sécurité des populations et de leurs biens eu égard à la présence massive de plusieurs nationalités dans les sites d’orpaillage», dit le général. Il ajoute : «Ces mêmes régions sont aussi des zones touristiques avec l’attraction du parc Niokolo Koba qui enregistre beaucoup de touristes, mais il y a aussi le braconnage qui le gangrène. Le flux important noté sur les routes n’est pas non plus à négliger. Autant de défis qui interpellent les unités de la Gendarmerie nationale.» Tout ça nécessite «beaucoup plus de vigilance et d’efficacité dans l’exercice des missions».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here