PARTAGER

Le bilan de l’incendie survenu au Daaka mercredi dans l’après-midi continue de s’alourdir. L’un des blessés évacués le jour du drame au centre hospitalier régional de Tamba­counda a fini par succomber à ses blessures. Ce qui porte le nombre de morts de 22 à 23.

Le bilan des personnes victimes du drame de Daaka continue d’évoluer. De 22 morts mercredi le jour de l’incendie, on est passé à au moins 23 décès. L’un des blessés évacués à l’hôpital régional de Tambacounda suite à cet incendie a finalement succombé à ses blessures. L’infor­ma­tion a été donnée hier matin par des sources hospitalières de la région. Selon notre source, la victime serait morte dans la soirée après que les blouses blanches ont tenté en vain de la sauver. Hélas, poursuit-elle, elle n’a pas survécu malgré toutes les tentatives. L’annonce de cette mauvaise nouvelle est intervenue alors qu’une délégation conduite par le ministre de l’Intérieur s’est déplacée pour s’enquérir de la situation des blessés évacués à l’hôpital de Tambacounda. En plus de Abdoulaye Daouda Diallo, il y avait les ministres de la Santé et de l’action sociale, de la For­mation professionnelle, la déléguée générale à la Solidarité nationale et les autorités locales et administratives. Les membres de cette délégation étaient sur les lieux pour apporter leur soutien aux blessés et leur remonter le moral. Ils ont ainsi visité toutes les salles qui abritent les blessés de l’incendie et se sont adressés aux malades. Toutefois, il faut noter qu’à leur sortie, ils n’ont pas voulu s’adresser à la presse. «Nous sommes à la première étape de notre visite, nous sommes juste là pour rendre visite aux blessés. Nous ferons le point à Médina Gounass, une fois la visite terminée», a martelé le ministre de l’Intérieur.
Par ailleurs, il faut signaler que dans la matinée d’hier, 8 corps sans vie ont été acheminés à la morgue de l’hôpital de Tamba, certainement pour qu’ils puissent être identifiés par les parents. Les autres blessés actuellement au nombre de 16 sont en soins intensifs et toutes les dispositions sont prises, assurent les médecins, pour qu’ils soient bien pris en charge. Les médecins sont mobilisés et les services des urgences mis en alerte pour pouvoir intervenir à temps.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here