PARTAGER

Par Abdoulaye FALL (Correspondant)

Me Sidiki Kaba laisse entrouvertes d’éventuelles poursuites concernant Assane Diouf qui a été libéré après une longue nuit de garde à vue à la Brigade des affaires générales, un démembrement de la Division des investigations criminelles (Dic). En marge de la prière des deux rakkas de l’Aïd el-Kébir à Tam­bacounda, le ministre de la Justice est revenu sur l’affaire de l’insulteur public qui a été récemment rapatrié des Etats-Unis en estimant que les «poursuites contre le sieur Assane Diouf ne sont pas encore définitivement suspendues, même si une liberté provisoire lui a été accordée». Il explique : «Il a juste bénéficié d’une liberté provisoire. Cela ne voudrait pas dire que l’affaire Assane Diouf est close. Cependant, il pourrait être appelé à répondre devant la justice quand ceux-là en charge du dossier l’auront voulu. La législation du pays tient compte des éléments qui sont dans le Code (pénal). Aujourd’hui, Assane Diouf est en liberté provisoire qui est quelque chose de reconnue à toute personne en conflit avec la loi.»

afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here