PARTAGER

Depuis plusieurs décennies, les populations de la région de Tambacounda, plus particulièrement les femmes, courent après la réalisation du marché sous-régional. Grâce à l’entregent du président du Conseil départemental, Sina Cissokho, qui en avait fait son cheval de bataille et rencontré le président de la République en ce sens, les travaux ont été lancés la semaine dernière.
Ce projet, explique le directeur technique de l’Agetip, sera exécuté en deux phases dont la première va démarrer avec plus de 240 millions déjà disponibles. Dans les détails, il indique que ce grand marché sera composé d’un espace cantine et magasin, d’un espace grossiste magasin. Il y aura aussi un espace boucherie avec toutes les commodités requises. Les vendeurs de fruits et autres légumes auront aussi leur lot dans la réalisation. Comme autre composante de la première phase, il souligne un bloc administratif et des toilettes extérieures.
La réalisation de ce marché d’intérêt sous-régional sera la concrétisation d’un long rêve qu’ont toujours nourri les populations de cette partie du pays, carrefour avec plusieurs autres pays de la sous-région. Elaboré depuis plusieurs décennies, ce projet a fini de faire l’unanimité au sein de l’ensemble des acteurs économiques de la région. Cette infrastructure, si elle est réalisée, constituera la vitrine qui symbolisera l’idée d’une région en marche, se félicite Sina Cissokho. Cependant, il a signifié aux femmes, principales bénéficiaires du projet, qu’il (le projet) sera ce qu’elles en feront. A l’entrepreneur, il exhorte de respecter les délais fixés dans le contrat, car la région a tout le temps souffert de travaux inachevés ou souvent mal faits.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here