PARTAGER
Mamadou Kassé, Dg Sn-Hlm.

Le directeur de la  Société nationale des habitations à loyer modéré (Sn-Hlm), Mamadou Kassé, en compagnie du gouverneur adjoint chargé des affaires administratives de Tambacounda, a procédé samedi à la pose de la première pierre de la cité des Hlm-Niani de Tambacounda. Il s’agit, selon M. Kassé, d’un projet de construction de 100 logements sociaux de type TE3, E4, MS4, MS5, entre autres, sur une superficie de près d’une quarantaine d’hectares, d’un coût de près de deux milliards de francs Cfa ; «une manière d’aider les populations à avoir des logements sociaux décents et à moindre coût».

Permettre aux Sénégalais de tous bords de disposer de logements sociaux décents et à moindre coût, telle est  l’ambition de la Sn-Hlm, selon son directeur général. Après les régions Dakar, Ziguinchor, Fatick où la Société nationale des habitations à loyer modéré a entrepris de grands travaux dans le cadre de la construction de logements sociaux, c’est au tour de Tambacounda, région natale du patron de la Sn-Hlm, d’accueillir des travaux de construction de logements so­ciaux. A en croire Mamadou Kassé, il est prévu dans cette partie orientale du Sénégal un projet de construction de 100 logements. Cela entre dans le cadre de la politique d’habitat du gouvernement qui ambitionne d’accompagner et d’aider les Sénégalais de tous les bords de disposer de logements sociaux décents et à moindre coût, martèle M. Kassé. «Nous disposons dans cette région de près de 50ha de superficie, même si les 17ha nous ont été retirés, car constituant le lit mineur de la rivière qui traverse la ville», informe M. Kassé. Cependant, rassure-t-il, la superficie retirée nous a été intégralement restituée ailleurs par les autorités, déterminées à accompagner la société pour qu’elle puisse mettre en œuvre sa politique d’habitat social dans la commune. Le patron de la Sn-Hlm indique aussi que cette superficie mise à leur disposition va permettre à la boîte de construire plus de logements sociaux dans la commune, mieux que ce qui a été fait depuis les indépendances à nos jours, car jusque-là seuls 98 logements ont été construits à Tamba (en 1961, 1965 et 1986). Et de rassurer que dans 4 mois, les premières villas témoins seront livrées et présentées aux populations et aux autorités. Aux autres maires des autres collectivités locales, il lance un appel pour de promptes délibérations en faveur de sa boîte afin qu’elle puisse ériger dans ces localités des logements sociaux décents et accessibles à toutes les bourses. «La Sn-Hlm est là pour vous et à votre disposition», assure-t-il. L’apothéose de la cérémonie a été l’annonce faite par le directeur de la Sn-Hlm d’électrifier le collège d’enseignement Gouye, situé à deux pas de la cité Hlm-Niani. C’est dans le cadre de la responsabilité sociétale d’entreprise que sera faite cette action, informe Mamadou Kassé qui soutient que le développement de notre pays passe par les écoles.
Cependant, promet-il, d’autres lieux et sites pourraient être visités et appuyés par la boîte.
L’adjoint au maire, Bounama Kanté, s’est réjoui de l’acte posé par la Sn-Hlm, soutient que cela va permettre de résorber le grand gap en matière de logements qu’il y a dans la région, comparé aux autres localités. Sina Cissokho, président du Conseil départemental, lui, martèlera que cet acte de la société à loyer modéré contribuera à accroître l’attractivité de la ville. Ce projet, poursuit M. Sina, participe de votre volonté de traduire en acte la volonté du chef de l’Etat de permettre à chaque famille de disposer d’un toit.
 afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here