PARTAGER

L’ouverture officielle du marché central au poisson, inauguré depuis janvier 2019, crée une vive tension dans la capitale orientale. Le maire qui a voulu le mettre en service ce mardi, pour y reloger des commerçants et autres vendeurs de poisson qui occupaient les emprises du marché central, s’est heurté à l’opposition du ministère de la Pêche. Selon des informations reçues, Alioune Ndoye, qui s’oppose à toute idée d’ouverture, brandit l’argument d’un différend qu’il y aurait entre son département et l’entrepreneur. De son côté, Mame Balla Lô, maire de la commune, est noir de colère. L’édile de la ville, qui a tenu un point de presse au siège même du marché au poisson, s’est dit surpris d’une telle décision. Dans ses explications, il relève que c’est lors d’une réunion que le préfet avait présidée, le 27 avril dernier, qu’il avait été retenu de déguerpir tous les commerçants qui occupent les voies d’accès du marché. «Ce faisant, nous avions décidé, pour les recaser, d’aménager les abords du marché au poisson et de mettre en service les locaux. Cependant, grande sera notre surprise de voir l’autorité virer à 120⁰ pour nous servir qu’il aurait reçu instruction du ministre de ne pas procéder à une quelconque ouverture des lieux. Et les raisons avancées sont tout aussi légères», déplore le maire. «Le ministre de la Pêche s’opposerait à l’ouverture, parce qu’il y aurait un différend entre son département et l’entrepreneur. C’est insensé», fulmine le maire Mame Balla Lô. «Les populations, les commerçants et les vendeurs de légumes et de poissons sont dans le désarroi, note le maire. Ils sont chassés de leur lieu de travail. Quoi de plus normal que de leur trouver un point de chute ? Ce que nous avons fait. Le site du marché au poisson est bien aménagé et prêt à les recevoir. Il y a de l’eau, de l’électricité et des toilettes fonctionnelles, entre autres commodités. Que veulent maintenant les autorités en voulant interdire sa mise en service ? Il y a un non-dit et le Président Macky Sall est interpellé pour arbitrer.»
Mame Balla Lô campe sur sa position. «J’ai pris l’arrêté et l’engagement d’ouvrir officiellement le site et rien ni personne ne me fera reculer», rugit l’édile de la commune. Mbaye Diop, président des mareyeurs de Tambacounda, semble partagé. «Nous sommes chassés de notre site et les autorités ne veulent pas de l’ouverture du marché au poisson. C’est pourquoi nous avons décidé de fermer boutique et de ne plus servir le poisson. Les vendeurs de légumes disent être en phase avec le maire et soutiennent son combat.» Il faut rappeler que le marché au poisson a été inauguré par le ministre Oumar Guère en janvier 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here