PARTAGER

Le Tribunal de grande de grande instance (Tgi) de Tambacounda tient ce jeudi et jusqu’à samedi, sa session de Chambre criminelle, qui va vider une dizaine d’affaires concernant 14 individus.

Le Tribunal de grande instance (Tgi) de Tamba­counda débute ce matin les audiences de la Chambre criminelle. D’ici samedi, il va vider des dossiers liés à plusieurs infractions présumées et qui impliquent 14 personnes. Il s’agit des cas d’infanticide dont trois dossiers concernant trois femmes. Le trafic international de drogue sera aussi jugé par le Tgi de Tamba et met en cause trois individus. Deux dossiers sur l’incendie volontaire de lieu habité seront aussi vidés. L’association de malfaiteurs de même que le meurtre sont également enrôlés pour la session, si on se fie toujours au document remis par le parquetier en chef. «Toutefois, a tenu à préciser Demba Traoré, chef du Parquet du Tgi, il y a un mandat de dépôt datant du 18/04/2016. Pour ce cas précis, informe-t-il, le dossier a été enrôlé lors de l’audience de mars 2017. Seulement, il a été renvoyé pour expertise psychiatrique, ce qui fait que l’on a comme l’impression que c’est un cas de longue détention alors que tel n’est pas le cas.» A Tamba, souligne le procureur,  «il n’y a plus de cas de longue détention car, presque tous les dossiers ont été vidés. D’ailleurs, pour cette session-ci, il y en a un dossier récent qui date d’avril 2018 et qui va être vidé lors de cette session».
Il faut juste rappeler que depuis l’avènement des Cham­bres criminelles en janvier 2016, 132 affaires concernant 180 individus ont été vidées par le Tribunal de grande instance.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here