PARTAGER
Madame Yakharé Diop, responsable politique du Pds à Tambacounda

Les partis membres de l’opposition dans la commune de Tambacounda, réunis en un front, ont fait face à la presse pour dénoncer l’achat de conscience noté dans la collecte des signatures. Pour ces opposants qui disent parler preuve à l’appui, la majorité n’a pas à se lancer dans un tel jeu si elle estime que son candidat a un bilan «reluisant» comme le pensent ses partisans. C’est inadmissible et même avilissant, ont-ils ensemble fulminé, non sans appeler les populations à plus de dignité et de responsabilité.

Yakharé Diop du Pds n’est pas allée par le dos de la cuillère pour fustiger l’attitude des responsables de la majorité qui feraient dans l’achat de conscience. Pour cette ancienne députée libérale qui a dit relever de tels actes dans les quartiers Plateau, Quinzambougou et dans la périphérie de la ville, c’est inadmissible que des responsables de la majorité versent dans l’achat de conscience en donnant 10 mille aux populations démunies et inconscientes pour récupérer leur signature et leur Cni (Carte nationale d’identité). Pis encore, dénonce-t-elle, «ces mêmes responsables promettent des financements de la Der (Ndlr : Délégation à l’entreprenariat rapide) aux populations contre leur pièce
d’identité. C’est regrettable». «Les projets et programmes de l’Etat appartiennent à tout le monde et ne doivent pas servir de moyens de campagne ou d’influence. Partout où ils sont passés, ils ont crié à tue-tête la ‘’positivité’’ du bilan de leur mentor. Si tel est le cas, pourquoi proposer de l’argent pour recueillir des signatures ?», se demande-t-elle.

Aminata Sankharé du camp des Khalifistes embouchera la même trompette. Seulement, elle se demande de quoi est-ce que Macky Sall a peur pour que ses lieutenants se livrent à un tel jeu. «Cela n’honore point notre démocratie et avilit ceux-là qui le pratiquent», fulmine la dame. «Que Macky Sall et ses hommes sachent qu’ils ont fait leur temps et l’heure est venue pour eux de céder la place après avoir fait montre de leur incompétence
et autre arrogance ! Ici à Tamba, seules de telles pratiques pourraient les faire bénéficier de signatures, tellement les promesses faites et non tenues par le Président lui-même sont encore là et agacent les populations.» La Khalifiste dénoncera aussi «le manque de considération du Président qui, même lors de ses passages à Tamba pour aller à Médina Gounass, ne daigne même pas accorder de l’impor
tance à la ville et à ses citoyens. C’est parce qu’il s’est convaincu que les promesses non tenues ont raidi le cœur des nombreux habitants. Ils ne le parraineront pas et voteront contre lui pour les avoir délaissés depuis son accession à la Magistrature suprême». Aminata Sankharé terminera en rassurant : «Quoi qu’ils fassent, ils nous trouveront droit sur leur chemin». afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here