PARTAGER

Le Groupement mixte opérationnel N°2 composé de la Gendarmerie, de la Police, des Eaux et forêts et  de la Douane qui opérait le long de la frontière nord de la région dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de bois a réussi un grand coup. Après juste 48 heures de mission, les hommes commandés par le Lieutenant-colonel Moustapha Ndour, commandant la Légion Est de gendarmerie, ont mis la main sur près d’une dizaine de personnes et saisi plusieurs milliers de troncs d’arbre, illicitement coupés par des personnes peu soucieuses de la protection de l’environnement.

Par Abdoulaye FALL(Correspondant) – La pêche a été bonne pour les éléments du Groupement mixte opérationnel N°2 commandés par le Lieutenant-colonel Mous­ta­pha Ndour. Ils ont réussi de grosses saisies. Après seulement 48 heures de mission, ils ont mis la main sur plusieurs centaines de troncs d’arbre, coupés dans la forêt, le long de la frontière avec la Gambie. Selon le commandant de la mission qui a été rencontré sur le terrain, à Saré Ely, dernier village entre le Sénégal et la Gambie, ses éléments ont réussi à mettre la main sur près d’une dizaine d’individus et saisi plusieurs centaines de troncs d’arbre. Et de poursuivre que c’est au niveau du village de Souba­counda que le phénomène de la coupe illicite du bois est le plus ressenti. Car, informe le pandore en chef de la région, c’est dans cette contrée que les plus grosses saisies ont été opérées. Le Lieutenant-colonel Ndour continue dans ses révélations. «Plus d’une centaine de villages dans les zones de Gouloumbou et de Makaco­li­bantan ont été visités par les éléments qui composent l’opération mixte. Tout le long de la frontière nord de la région a été fouillée de fond en comble», ajoute le chef de la mission.
«Le phénomène avait commencé à prendre de l’ampleur, raison pour laquelle, une ins­truction présidentielle a été pri­se, demandant à ce que les forces de sécurité et de défense u­nissent leurs forces pour combattre le fléau. C’est la raison de cette opération dénommée Grou­pement opérationnel mixte N°2», expli­que Moustapha Ndour, trouvé en pleine forêt au milieu de ses troupes. «La mission va durer un mois et toutes les zones suspectes seront visitées et les réseaux de trafiquants de bois seront tous démantelés», promet le pandore en chef. «Il nous faut des résultats car, explique-t-il, la logistique nécessaire pour la mission ainsi que tous les moyens y afférant ont été mis à notre disposition». C’est pourquoi,  rassure-t-il, «nous ferons de sorte que tous les réseaux de trafiquants de bois soient démantelés et leurs au­teurs mis aux arrêts. Durant la mission, il sera aussi fait cas des bandits et autres coupeurs de route qui écument la région. Les éléments travaillent en synergie et tout ce qu’il faudra pour rassurer les populations sera mis en œuvre pour arriver à bout de la mission, renchérit le pandore et chef de la mission.»
Toutefois, malgré le nombre im­portant d’éléments déployés pour lutter contre le fléau, le Co­lonel Ndour exhorte les populations à une franche collaboration.

afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here