PARTAGER

Associé pour la première fois en attaque contre le Cap-Vert en seconde mi-temps, Diafra Sakho et Mbaye Niang ont rendu une copie propre pour avoir été impliqués dans les deux buts sénégalais. De quoi donner des idées au sélectionneur Aliou Cissé en vue de la double confrontation contre l’Afrique du Sud, décisive sur le chemin de «Russie 2018».

On jouait la 82e minute dans ce décisif Cap Vert-Sénégal, quand tout bascula en faveur des Lions, avec ce but ô combien important de Diafra Sakho à la suite d’une frappe sèche de Mbaye Niang repoussée par le gardien des Requins Bleus. Les deux attaquants sénégalais venaient ainsi de libérer tout un Peuple avant que Cheikh Ndoye ne scelle le sort du match en inscrivant un deuxième but de grande classe.
Associés pour la première fois en attaque contre le Cap-Vert en seconde mi-temps, Diafra Sakho et Mbaye Niang n’ont donc pas déçu. Surtout pour l’attaquant du Fc Torino qui a reçu les éloges de son coach à la fin du match : «Je suis satisfait de l’entrée de Mbaye Niang. Il a été très bon et décisif», s’est réjoui Aliou Cissé.
Lancé dans le bain dans un match aussi capital, Diafra Sakho a bien tenu le coup si on se fie à ses propos : «Nous savions que le match allait être difficile. Mais depuis une semaine, on s’est entraînés comme il le faut. La première période a été pénible. Nous avions retenu de défendre et de procéder par des contres. C’était difficile avec le vent, mais nous avons réussi à gérer. Je suis content pour le coach. Je pense que dans les derniers jours, il y a eu certaines paroles. Et la meilleure manière de répondre, c’est de gagner», jubile le coéquipier de Kouyaté à West Ham.

Le contexte particulier les a dopés
Pourtant ce n’était pas gagné pour les deux attaquants sénégalais qui ont débarqué dans la Tanière dans un contexte assez particulier. D’abord pour Diafra Sakho qui marquait son retour après deux ans d’absence. Mais aussi pour Mbaye Niang dont la première sélection en Equipe nationale du Sénégal a été accompagnée d’un tollé incompréhensible et inopportun.
Mais c’est comme si les «deux hommes de Praia» avaient été dopés par un tel accueil. En témoigne leur grosse perf’ face aux Requins Bleus que Aliou Cissé a bien appréciée et qui à coup sûr pourrait booster une attaque sénégalaise qui en aura tant besoin lors de la double confrontation contre l’Afrique du Sud.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here