PARTAGER

Considéré comme le maillon faible de la défense des Lions, le poste de latéral gauche tarde à trouver un vrai successeur à un certain Pape Ndiaye Souaré. Du coup, Aliou Cissé est obligé de se rabattre à chaque fois sur les deux «dépanneurs», Saliou Ciss et Racine Coly.

Le poste de latéral gauche, considéré comme le maillon faible de la défense des Lions, constitue un vrai casse-tête pour Aliou Cissé. A défaut -après plusieurs tests infructueux- de trouver le remplaçant idéal à Pape Ndiaye Souaré, qui avait fait de ce poste son dada, le sélectionneur se contente à chaque sortie de l’Equipe nationale de faire appel à Racine Coly et Saliou Ciss, loin de donner satisfaction au regard de leurs dernières prestations.
Mais Aliou Cissé a-t-il le choix ? D’aucuns diront oui s’il avait pris l’option de faire appel à des joueurs locaux. Mais là et à sa décharge, cette éventualité est pour le moment impossible avec un championnat local à l’arrêt depuis plusieurs mois pour cause de Covid-19.
Par contre d’autres verraient le patron de la Tanière accélérer la prospection en Europe à l’idée de dénicher l’oiseau rare au poste de latéral gauche. Mais pour le moment cet exercice semble vain.

En attendant Moussa Ndiaye…
Cependant l’espoir est permis avec le jeune Moussa Ndiaye qui vient de signer au Barça et que Cissé connaît bien pour l’avoir déjà convoqué. Mais malheureusement l’ancien pensionnaire de Aspire est indisponible pour cause de blessure à la cheville. Très intéressant, technique et polyvalent, il aurait été une bonne alternative sur le flanc gauche. Mais ce n’est que partie remise…
Parmi les anciens de la Tanière, Saliou Ciss (31 ans), libéré par Angers, s’est engagé en faveur de l’As Nancy Lorraine la saison dernière pour une durée de trois ans. L’ancien de Valenciennes et des Diambars a mal débuté avec son nouveau club en Ligue 2 avec une 16e place pas du tout rassurante. Mais à la différence de Racine Coly, il joue même s’il était absent lors du match de samedi Pau Fc-Nancy (1-1).
Quid de Racine Coly ? En prêt ces six derniers mois à Famalicao, au Portugal, il a fait son retour à Nice. Mais à quelques heures de la fin du mercato, c’est toujours le flou concernant son avenir avec Nice qui ne souhaite pas le conserver.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here