PARTAGER

Le Président Macky Sall invite le secteur privé national à jouer un rôle prioritaire dans l’exécution de la 2e phase du Plan Sénégal émergent (Pse).

Le chef de l’Etat est revenu hier en Conseil des ministres sur «le renforcement de la place du secteur privé national dans l’élaboration finale et l’exécution de la Phase II du Pse et les performances significatives de notre économie en termes de croissance, de relance de plusieurs secteurs productifs et de création importante d’emplois décents». Ainsi rapporte le porte-parole du gouvernement, dans le communiqué du conseil, Macky Sall a demandé à ses collaborateurs de «consolider le dialogue stratégique et constructif avec le secteur privé national».
Ainsi, note le document, «en perspective du Groupe consultatif prévu le 17 décembre 2018 à Paris, le président de la Répu­blique invite le secteur privé national à s’approprier, plus que par le passé, la vision du renouveau industriel et productif en œuvre et à jouer un rôle prioritaire dans l’exécution de la phase II du Pse.
A ce titre, le chef de l’Etat demande au gouvernement de parachever le cadre juridique et institutionnel des Partenariats publics-privés adoptés en 20­14».
Le Président Sall exhorte aussi «le gouvernement à accélérer le processus d’installation des entreprises dans les zones économiques spéciales ainsi que le déploiement du plan de convergence opérationnelle des instruments d’encadrement et de financement de l’Etat afin de renforcer la place primordiale du secteur privé national dans l’exécution des nouveaux projets».
Le Premier ministre, selon le communiqué, a reçu des instructions afin de «finaliser, avant fin décembre 2018, la nouvelle doctrine de gouvernance de la commande publique axée autour de la consolidation de la transparence, de l’impartialité, de la subsidiarité, de l’efficacité et de l’efficience».

Tarifs de l’électricité harmonisés à partir du 1er décembre
S’agissant de l’accès équitable à l’électricité de toutes les populations, «le chef de l’Etat rappelle son choix de faire ‘’l’électricité pour tous, à un moindre coût’’, un axe majeur de sa politique d’équité sociale et territoriale et se félicite de l’application de l’harmonisation intégrale, à partir du 1er décembre 2018, des tarifs de l’électricité de la Senelec et des sociétés concessionnaires d’électrification ru­ra­le.
Ainsi, le président de la Répu­blique demande au gouvernement d’intensifier la mise en œuvre du Programme national d’électrification en synergie avec les actions majeures du Pudc, du Puma et celles attendues du Second compact du Mcc».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here