PARTAGER

Remettant sa couronne en jeu après quatre ans de règne, Bombardier a fini par perdre son titre de Roi des Arènes au profit de Eumeu Sène, samedi au stade Senghor. Après Tyson, la couronne retourne à Pikine, 16 ans après.

Un scénario improbable s’est produit samedi au stade Senghor. Considéré comme le favori naturel du choc royal, Bombardier a fini par perdre face à Eumeu Sène. Remettant son titre en jeu, le lutteur de Mbour n’aura duré que quatre ans au trône. Du coup, le leader de Ty Shinger devient le deuxième lutteur de Pikine à devenir Roi des Arènes après Tyson, défait par le même Bombardier en 2002.
Pourtant les choses s’étaient très mal passées pour Eumeu qui, dès l’unique corps à corps qui a duré à peine une minute, a reçu une rafale de coups occasionnant un œil gauche enflé.
Touché et groggy, le Pikinois recule et tente une entrée en jambes. Profitant de la bagarre-aveugle de Bombardier, Eumeu se retire et entraine son adversaire au sol, trahi par ses 140 kg de muscles. Le reste était un jeu d’enfant pour l’ancien lieutenant de Tyson qui bascule le Mbou­rois avant de le mettre sur ses quatre appuis. L’enfant de la Banlieue venait de finir proprement le travail pour se retrouver sur le trône.
Dans une ambiance survoltée, ses supporters laissent éclater leur joie. «Que Dieu soit loué, nous sommes Roi des Arènes», soutient un de ses fans. «Vrai­ment Eumeu mérite d’être Roi des Arènes. Aujourd’hui, il a démontré que c’est un vrai Lion en détrônant Bombardier. Eu­meu a Pikine dans le sang. Boy Niang, Ama Baldé et Eumeu représentent une fierté pour Pikine», s’exclame un autre.
Peu nombreux dans les gradins de Senghor, les supporters de Mbour assistent impuissants à la destitution de leur idole. Assis dans un coin du stade, le téléphone collé à l’oreille, un d’entre eux s’en prend à Bombardier. «Bombardier a mal lutté. Je pense que l’excès de confiance l’a fait perdre.»
Doudou Diagne Diécko d’affirmer qu’il n’est surpris par l’exploit du Pikinois. «Eumeu m’avait confié qu’il allait battre Bombardier», révèle le président des amateurs. «Modou Lô avait eu la chance de battre Bombardier mais il n’en a pas profité», ajoute-t-il.
S’exprimant au sujet des potentiels adversaires du nouveau Roi des Arènes, Doudou Diagne Diecko de souligner qu’il dispose d’une large brochette d’adversaires. Il cite Modou Lô qui lui doit une revanche, Tapha Tine et Balla Gaye 2 même si Eumeu Sène exclu de lutter encore avec le lutteur de Guédiawaye après l’avoir battu à deux reprises. Quant à Bombardier, on peut dire que son esprit est rivé sur son deuxième combat en Mma qu’il va disputer prochainement après avoir remporté le premier contre Rocky Balboa en Suisse.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here