PARTAGER

Idriss Deby, président de la République du Tchad, s’en est pris à la Fédération tchadienne de football lors de la cérémonie de la pose de la première pierre du stade omnisports à Mandjafa.
La Chine a versé une somme de 50 milliards Cfa pour financer la construction du stade omnisports de 30 mille places à Mandjafa, un quartier de la capitale Ndjamena. Le terrain qui occupera une superficie de 33,7 hectares sera nommé «Le stade national du 8 août».
Le Président tchadien a profité de la cérémonie de la pose de la première pierre du stade omnisports pour attaquer la Fédération qui, selon lui, ne fait aucun effort pour l’évolution du foot tchadien sur le continent.
«J’ai appris qu’une équipe tchadienne, partie à l’étranger, a passé la nuit dans la rue, alors que les responsables étaient à l’hôtel. Les sportifs (tchadiens) dorment mal, mangent mal. Il faut que cela change. On a connu assez d’échecs», a soulevé Idriss Deby.
Selon le Président, les choses ne se font pas dans les normes et beaucoup d’angles ont été négligés. «Aux commandes depuis plus de deux décennies, les dirigeants du foot tchadien ont l’habitude d’envoyer leurs parents durant les compétitions internationales, à la place des meilleurs joueurs du pays», a ajouté le Président.
Le Tchad a été écarté des qualifications de la dernière Can 2019 par la Caf pour avoir déclaré forfait lors des éliminatoires de la Can 2017 pour des problèmes financiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here