PARTAGER

Un Français a été enlevé au Tchad. Ce ressortissant se trouvait, avant son rapt, dans l’est du pays. Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé l’enlèvement.

L’alerte qui est parvenue à Rfi via une source militaire ne mentionne pour l’instant que la nationalité de la personne enlevée, un Français ainsi que la zone : l’est du Tchad.
Il y a très peu d’informations pour le moment. Tout ce que l’on sait, c’est que l’opération a eu lieu ce jeudi matin à Doroti, localité située à une cinquantaine de kilomètres de Goz Beida, à quelque 200 kilomètres au sud d’Abéché. Deux hommes à moto arrivent. Ils pointent leur fusil sur le Français et lui intiment l’ordre de monter. Ils disparaissent avec lui dans la brousse.
Aussitôt alertées, les Forces de l’ordre se mettent à leur poursuite. Elles seront ensuite rejointes par des renforts venus du chef-lieu Goz Beida.
Selon nos informations, la victime travaillait dans une opération de prospection minière dans cette région proche du Soudan, une région plutôt calme depuis plusieurs années où des organisations humanitaires abritent les réfugiés du Darfour.
Les ravisseurs l’auraient emmené vers le Soudan ou se cachent-ils dans la brousse de cette région de savane et de montagnes ? Ce sont les questions auxquelles tentent de répondre en ce moment les services tchadiens et français qui coopèrent sur le dossier. Aucune piste encore sur les raisons de cet enlèvement et sur les auteurs.
En 2009, il y avait déjà eu un enlèvement dans l’est du pays. Il s’agissait d’un travailleur humanitaire et l’homme avait été relâché par la suite. Mais depuis, aucun enlèvement n’avait été signalé dans cette zone où circulent des groupes armés qui vont faire le coup de feu au Soudan, en Rca et au Tchad. On est en revanche très loin des bases traditionnelles des groupes jihadistes qui sont actifs dans le Sahel.
rfi .fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here