PARTAGER

Mme Aïssatou Djiba Diallo a été nommée par la banque panafricaine Ecobank comme conseiller senior en fintech, c’est-à-dire conseiller dans le domaine de la technologie financière. Dans un communiqué de la banque, il est dit que «Djiba dirigera les initiatives fintech du groupe et conseillera la direction générale sur la stratégie fintech du groupe bancaire. Sa nomination est une étape importante dans la mise en œuvre continue de la stratégie numérique globale du groupe et démontre l’engagement d’Ecobank à jouer un rôle majeur et de premier plan dans le soutien au secteur innovant du fintech africain et à conquérir une part de marché importante à l’échelle mondiale». Le rôle de Djiba Diallo consistera en grande partie à développer l’initiative annuelle phare de la banque en matière de fintech – Ecobank fintech challenge – Ecobank fintech fellowship – grâce à laquelle le groupe Ecobank a promu les start-ups les plus prometteuses du secteur fintech, lit-on aussi dans le communiqué.
Qui ajoute que «le programme offre aux fintechs sélectionnées l’opportunité d’accélérer leur croissance en établissant un partenariat commercial et une intégration de leurs produits sur la plateforme panafricaine uniformisée et intégrée d’Ecobank. Les programmes Challenge and Fellowship existent depuis deux ans (2017 et 2018) et devraient se développer en une troisième édition améliorée en 2020». En reaction à sa nommination, Mme Djiba a declaré «être ravie de faire partie de la vision du groupe Ecobank qui consiste à soutenir le développement des fintechs et à stimuler davantage le développement économique du continent. La technologie financière est un élément important de l’objectif de la banque en vue d’augmenter considérablement le nombre de ses clients sur son réseau d’implantation de 33 pays africains et d’ouvrir l’accès au marché et l’intégration de l’écosystème fintech africain». Il faut noter que Mme Aïssatou Djiba Diallo était chargée des Innovations chez Micro­soft4Afrika, où elle a mis en place une stratégie qui permet d’identifier, soutenir et attirer sur la plateforme Microsoft Cloud des start-ups et partenaires majeurs africains en fintech tout en supervisant 50 pays. Elle a également travaillé comme responsable marketing et Lead Microsoft pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre des programmes de partenariat et de stratégie, précise le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here