PARTAGER

En matière de technologies agricoles, l’expérience israélienne est une des plus pointues au monde. Tous les trois ans, le pays abrite le Salon international des technologies agricoles (Agritech). En prélude à cet événement prévu du 8 au 10 mai prochain à Tel Aviv, l’ambassade d’Israël a organisé une journée d’information.

Il y a quelques dizaines d’années, Israël était constitué pour une large majorité de territoires désertiques ou rien ne poussait. Aujourd’hui, il arrive à se nourrir et à exporter son surplus de production. Mieux, le pays est un concentré d’expertises agricoles et technologiques qui le hissent aux premiers rangs mondiaux sur plusieurs domaines de l‘agriculture. Comment un pays où les deux tiers de la superficie sont considérés comme arides a réussi ce miracle ? Selon l’expert Oded Halamit, la stratégie de son pays a été de miser sur la technologie et l’innovation. Israël a investi massivement dans la recherche et le développement, ce qui lui a permis de transformer un désert aride en un vaste grenier agricole, expli­que M. Halamit. Au­jourd’hui, pas moins de 280 entreprises sont répertoriées dans le domaine des intrants agricoles dont les 200 exportent leurs technologies vers le reste du monde, informe M. Halimit. Le Salon international des technologies agricoles (Agritech) qui se tient tous les trois ans à Tel Aviv aura lieu cette année du 8 au 10 mai 2018. Pour préparer l’événement et y intéresser les producteurs sénégalais, l’ambassade d’Israël à Dakar a organisé hier une réunion d’information à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad).
«L’intérêt d’y participer, c’est d’aller voir ce qui se fait de mieux et les dernières découvertes et innovations dans le secteur», explique M. Ansoumana Sané, conseiller technique du ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural.
Pour l’ambassadeur Paul Hirs­chson, c’est toute la technologie et l’innovation qui ont été développées en Israël ces dernières années qui seront présentées à ce salon. Parmi les technologies développées par le pays, le goutte-à-goutte qui permet d’irriguer le sol par une quantité précise d’eau et de nutriments. Ce qui permet d’accroître à la fois les rendements et la productivité. Cette technologie très adaptée aux topographies difficiles est particulièrement intéressante pour notre pays, souligne M. Sané. «Il y a des similitudes entre Israël et le Sénégal. Avec les objectifs que nous avons d’autosuffisance en riz, de sécurité alimentaire, il nous faut nous adapter au changement climatique, au manque d’eau dans certaines régions pour permettre aux producteurs d’améliorer leurs rendements», poursuit-il.
«L’agriculture d’Israël est pleine d’innovations. Et à cet exposition, on va voir des centaines de technologies innovatrices pour tout le secteur agricole», explique M. Halamit. Avec des milliers de visiteurs attendus, Agritech accueillera des particuliers et des professionnels de plusieurs domaines. Les innovations liées à l’agro-écologie, la biotechnologie, les serres, la plasticulture ou encore les engrais et produits chimiques seront exposées. Pour cette année, le salon Agritech sera axé sur les difficultés liées au changement climatique, au man­que d’eau et aux facteurs qui contribuent à accroître la désertification.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here