PARTAGER

Les scènes de violences se poursuivent. Actusen.com informe que dans l’après-midi d’hier, des militants de Benno bokk yaakaar (Bby) et ceux de Manko taxawu senegaal (Mts) ont «frôlé le pire». «Tout est parti de l’arrivée, à Rufisque, de la coalition dirigée par la tête de liste nationale Khalifa Sall. Le cortège est tombé nez à nez sur la caravane du ministre Oumar Guèye qui sillonnait aussi la ville. Les nervis du ministre Oumar Guèye n’ont pas épargné les journalistes qui étaient dans la caravane de la coalition de Mankoo taxawu senegaal. Dans ce sillage, ils ont malmené et insulté le cameraman de Actu24, puis arraché l’objectif de sa caméra et sont partis avec», rapporte la même source. Tard dans la soirée, Mts a condamné «l’attaque subie par sa caravane» à Rufisque. Les hommes de Khalifa Sall, dans un communiqué, accuse la caravane de Bby, conduite par le ministre Oumar Guèye qui a «violemment attaqué le cortège de Mts avec des armes à feu, des armes blanches telles que des sabres, couteaux, barres de fer et machettes», soulignant que «des coups de feu ont été tirés par sa garde rapprochée». Cette coalition de l’opposition s’indigne de cette «attitude irresponsable et inhumaine qui a failli mettre en péril la vie de plusieurs centaines de personnes» et met en garde le Président Macky Sall qu’elle «tiendra responsable» des conséquences qui découleront de ces séries de violence «orchestrées par de hauts responsables de sa coalition».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here