PARTAGER

Initiateur en 2018 de la cérémonie «Sargal Abdoulaye Sèye Moreau» à travers son équipe le Dieupeul basket club, Lat Diop est de tout cœur à l’idée de donner le nom de Dakar Arena à ce monument du basket sénégalais et africain.

Dans son édition du mercredi 27 mai 2020, Le Quotidien a remis sur la table l’idée de donner le nom du Dakar Arena au monument du basket Abdoulaye Sèye Moreau. Avec un témoignage poignant de l’ancien Dtn Mamadou Sow.
Si rien n’est encore officiel, il faut dire que cette idée rencontre l’adhésion du monde de la balle orange. Suffisant pour faire naître un brin d’espoir du côté des proches du doyen Moreau.
A l’image de Lat Diop. Initiateur en 2018 de la cérémonie «Sargal Abdoulaye Sèye Moreau» avec son club le Dieupeul basket club, Lat Diop est de tout cœur à l’idée de donner le nom de Dakar Arena à ce monument du basket sénégalais et africain.
Pour lui, l’ancien président de la Fédération sénégalaise de basket «mérite qu’on lui accorde ce privilège». «Dakar Arena ne porte pas encore le nom de Abdoulaye Sèye Moreau, mais nous voulons que son nom soit lié à jamais à cette infrastructure sportive de dernière génération. Un tel dirigeant mérite qu’on lui accorde ce privilège. C’est ce que nous voulons. Nous échangeons en ce sens avec le ministre des Sports et ses collaborateurs. Et nous voulons surtout que l’on donne à Dakar Arena le nom de Abdoulaye Sèye Moreau de son vivant. Qu’on lui accorde ce privilège de son vivant ! Qu’on n’attende pas qu’il ne soit plus de ce monde pour lui offrir cette opportunité ! C’est de son vivant qu’il a travaillé pour le basket pour mériter qu’on lui accorde ce privilège qui sied à son rang», plaide l’initiateur de «Sargal Abdoulaye Sèye Moreau».
Selon notre interlocuteur, «la jeune génération pourrait s’inspirer de l’œuvre entreprise par Sèye Moreau pour porter le basket sénégalais au firmament». «C’est avant l’indépendance que le doyen Moreau s’est impliqué pour asseoir les bases d’une discipline qui a profité de son expertise pour bénéficier de textes qui régissent son fonctionnement», dit Lat Diop.
Voisin et proche du doyen de 90 ans, Lat Diop raconte «qu’étant étudiant en Licence de droit, Abdoulaye Sèye Moreau a écrit avec d’autres personnes les textes qui ont permis au Sénégal d’être un district dans la Ligue de l’Aof, devenue aujourd’hui la Fédération française de basket».
C’est sous son magistère, en tant que président de la Fédération sénégalaise de basket durant près de 19 ans, «que le Sénégal a glané le maximum de titres».
Ancien directeur de banque, l’humanisme de Abdoulaye Sèye est reconnu par ses proches. «Si aujourd’hui Amadou Gallo Fall est parti aux Etats-Unis, c’est grâce au doyen Abdoulaye Sèye qui lui a permis d’obtenir une bourse. Et c’est Gallo Fall qui l’a lui-même révélé. Il est aujourd’hui une fierté avec son statut de vice-président de la Nba.»
Aujourd’hui membre d’honneur à vie de la Fédération sénégalaise de basket, Sèye Moreau a été président de l’Afaba (Fiba-Afrique), patron de Fiba-Monde et président du Cnoss.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here