PARTAGER

Vingt-et-un buts ont été marqués dans le temps additionnel depuis le début de la Coupe du monde, déjà plus que lors des trois éditions précédentes réunies. Notre Top 5 des matchs qui ont basculé bien après la 90e.

Serbie – Suisse (1-2)
Serbie-Suisse est un match capital pour les deux équipes, qui se battent pour la deuxième place derrière le Brésil dans le groupe E. Jusqu’à la 53e, la Nati est menée 0-1. Sur un second ballon, Xhaka égalise de loin, d’une frappe pure. Les deux équipes se dirigent vers un nul mais Behrami lance Shaqiri en profondeur. Le joueur de Stoke bat Stojkovic à la 90e et les portes des 8es sont quasiment ouvertes pour les Helvètes.

Tunisie – Angleterre (1-2)
Toujours sous pression en Coupe du monde, l’Angleterre affronte une équipe de Tunisie piégeuse en ouverture. Les Trois Lions, qui ne doivent pas se manquer, ouvrent le score par Kane dès la 11e. Mais Sassi égalise sur penalty à la 35e et les Africains se recroquevillent devant leur but. Ils tiennent le choc jusqu’à la 90e+1. Le moment choisi par Harry Kane pour donner la victoire aux siens de la tête.

Costa Rica – Brésil (0-2)
Organisé en 5-4-1, le Costa Rica tient longtemps tête au Brésil. Jusqu’au temps additionnel, le score est d’ailleurs de 0-0. Mais un énième centre de Marcelo est remisé de la tête par Firmino, dans les pieds de Coutinho qui ouvre le score (90e+1). A la 90e+7, de la droite, Douglas Costa trouve Neymar qui double la mise. Le Brésil, qui jouera vendredi son quart de finale vendredi contre la Belgique, s’en sort bien.

 Allemagne – Suède (2-1)
Battue d’entrée par le Mexique (0-1), l’Allemagne est fébrile face à la Suède. L’Equipe scandinave ouvre même le score à la 32e par Toivonen. Au bord de l’élimination, les champions du monde égalisent grâce à Reus à la 48e. La fin de match est intenable. Un coup franc excentré sur la gauche, joué à deux entre Reus et Kroos, voit le milieu du Real Madrid enrouler une frappe magique dans la lucarne adverse (90e+5). Les Allemands sont encore en vie, mais ils se feront éliminer par la Corée du Sud lors de la dernière journée de la phase de groupes.
 
Japon – Belgique (2-3)
Dominatrice pendant la première période, la Belgique connaît un gros passage à vide après la pause. A la 52e, elle se retrouve menée 0-2 après les buts de Haraguchi et de Inui. Mais les changements de Roberto Martinez (Chadli, Fellaini) vont s’avérer payants. Vertonghen réduit d’abord le score avec réussite. Fellaini, excellent joueur de tête, égalise à 2-2 à la 74e. Menaçant dans les arrêts de jeu, le Japon craque sur un contre d’école, conclu par Chadli à la 90e+4.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here