PARTAGER

La répartition du temps d’antenne des candidats à la Rts pendant la campagne électorale a été établie samedi au siège du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra). 7 minutes par candidat et par jour ont été arrêtées par l’ensemble des mandataires. Une innovation, quand on sait que jusqu’ici, les prétendants au fauteuil présidentiel n’avaient droit qu’à 5 minutes de parole à la télévision. Après tirage au sort, Madické Niang ouvrira le bal pour le premier jour. Il sera suivi de Macky Sall, de El Hadji Issa Sall, de Idrissa Seck et de Ousmane Sonko. L’ordre de passage ainsi conclu concerne aussi bien pour l’enregistrement qui démarre le samedi prochain que pour la diffusion le lendemain, dimanche à partir de 21 heures, tous les jours. Compte tenu du déroulement des meetings de clôture qui seront presque tenus aux mêmes heures, la diffusion se fera exceptionnellement à partir de 23 heures le dernier jour. La campagne s’étale du 3 au 22 février, soit 20 jours pour convaincre les électeurs.
Par ailleurs, le président du Cnra, Babacar Diagne, a rappelé aux mandataires les interdictions et précisé que le temps d’antenne est réservé exclusivement au candidat. Pour la presse privée, M. Diagne a exhorté les journalistes au respect des règles d’équité et d’équilibre dans le traitement de l’information.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here