PARTAGER

A quelques jours de la Présidentielle, les candidats sont plus que jamais déterminés. Prêt à tout pour séduire les électeurs, le candidat de Benno bokk yaakaar, qui était à Fatick, a démontré à tous qu’il est capable de faire un 100 m, contrairement à ce que laissait suggérer le leader de la coalition Madické 2019 dans une de ses sorties. Il a abandonné sa voiture à l’entrée de la ville pour rejoindre à pieds le stade Massène Sène de Fatick où l’attendait une foule immense. Face à cette dernière, Macky a déclaré sa flamme à Fatick : «Deuk Mame Mindiss. Borom deuk bi nieuwna (Ndlr : le propriétaire des lieux est là)», a-t-il dit.
Le leader de la coalition Idy2019, qui était au Nord, à Podor, Dagana, Saint-Louis et un peu au centre à Louga, a également montré de quoi il était capable. Dans cette zone, qui pour les membres de Macky et de sa coalition est déjà acquise, Idrissa Seck a fait savoir que «Deuk bi kenn moomouko (Ndlr : ce pays n’appartient à personne». «Ils avaient dit qu’on n’entrerait pas à Podor. Et pourtant, nous sommes là», a-t-il noté. Dopé par la forte mobilisation à Saint-Louis ainsi qu’à Louga où les militants ont tenu la mobilisation jusqu’à 2h du matin, le chef de la marche orange a prononcé son verdict pour le 24 février. «Macky day dem (Ndlr : Macky s’en ira», a-t-il répété tout fier.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here