PARTAGER

On ne sait pas ce qu’il adviendra de l’année scolaire. Mais, la tension est forte et les probabilités de voir l’année finir en queue de poisson évidentes. Que faire ? Au-delà de l’appel patriotique, il est convenu de rapprocher les positions pour sauver les apparences et l’école publique. Il est évidemment sûr que l‘on assiste à un jeu de dupes et un «dialogue de sous». Depuis hier, le Sytjust a décidé de jouer sa partition. Et le contribuable va encore trinquer. Stoïquement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here