PARTAGER

L’ancien président de la communauté rurale de Fandène, Pape Saliou Mbaye, est sous mandat de dépôt. Il séjourne depuis le 25 juillet dernier à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Thiès. L’ex-premier magistrat de la défunte communauté rurale de Fandène, devenue commune, a été convoqué le 24 juillet dernier au commissariat du 1er arrondissement de Thiès. C’est après un retour d’instruction, le lendemain, qu’il sera placé sous mandat de dépôt, avec deux de ses complices, pour corruption active sur un agent de l’Etat. En effet, selon une source proche de l’enquête, l’ancien Pcr et ses proches lieutenants auraient tenté de régulariser quelques parcelles à usage d’habitation, sises à la commune de Fandène, dans l’arrondissement de Keur Mousseu. Ils seraient allés voir le sous-préfet dudit arrondissement, Pape Serigne Niang, pour lui proposer une importante somme d’argent.
Vexée par une telle attitude, l’autorité administrative s’en serait aussitôt ouverte au commandant de la Brigade de la gendarmerie de Pout, lequel, à son tour, a avisé le procureur de la République qui demandera à ce dernier d’ouvrir une enquête. Laquelle a abouti à l’arrestation des deux complices de l’ancien Pcr de Fandène. Et les perquisitions effectuées aux domiciles des trois mis en cause par les enquêteurs auraient permis de découvrir tous les registres constituant les documents administratifs de la communauté rurale devenue commune. Lesquels documents avaient été déclarés disparus, lors de la passation de services entre l’ancien Pcr et son successeur Augustin Tine. L’affaire qui est envoyée en instruction au Tribunal de grande instance de Thiès est, selon l’opinion fandènoise, un «scandale qui aurait des dessous politiques». Puisque, explique-t-on, «Pape Saliou Mbaye est un leader politique perçu comme étant le plus populaire dans la zone que son maire Dr Augustin Tine, ministre directeur de Cabinet du président de la République». Et comme «il aura les possibilités de se représenter aux prochaines élections locales pour reconquérir sa commune, il a été simplement écarté de la course».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here