PARTAGER

Pour la reprise des compétitions en Afrique, les joueurs seront naturellement contraints aux tests contre le Covid-19. Du coup, les matches amicaux du Sénégal contre le Maroc et la Mauritanie ne seront pas en reste. D’ailleurs, la Fifa et la Caf comptent soutenir les Fédérations africaines dans la prise en charge.

Après une pause de huit mois, les compétitions devraient re­prendre sur le continent africain avec la programmation des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Can 2022, prévues en novembre prochain. Afin de mieux préparer cette reprise, plusieurs sélections ont déjà prévu de disputer des matches amicaux sur le continent. Le Sénégal va livrer deux matches, respectivement contre le Maroc le 9 octobre à Rabat, et face à la Mauritanie le 13 octobre au stade Lat Dior de Thiès.
Seulement dans cette période mar­quée par la pandémie du Covid-19, un protocole sanitaire spécial sera mis en place afin de pré­server la santé des joueurs et des autres membres des délégations.
Un protocole sanitaire qui tient à cœur la Caf, mais aussi la Fifa. «Compte tenu du contexte de pandémie, ces matches amicaux se tiendront dans le strict respect des mesures sanitaires édictées par les autorités des pays concernés avec le recours au huis clos pour préserver les acteurs, officiels et supporters», rappelle le communiqué de la Fédération sénégalaise de football (Fsf). A cela, il faut ajouter les tests liés à la pandémie du Covid-19 pour les joueurs, mais aussi pour tous les autres membres des délégations : sénégalaises, marocaines et mauritaniennes.
Au-delà de l’aspect financier, cela requiert un dispositif sanitaire particulier pour l’ensemble des délégations. Et selon une source proche de l’instance fédérale, «la Fifa mettra en place un protocole sanitaire qui sera soutenu par la Caf pour que toutes les Fédérations africaines puissent le respecter». A ce sujet, confie notre interlocuteur, «il est prévu une réunion dans les prochains jours entre les différentes Fédérations concernées».

L’Institut Pasteur sera sollicité…
Si des dispositions seront prises par la partie marocaine lors du premier match du 9 octobre, avec bien évidement l’appui de la Caf et de la Fifa, la Fédération sénégalaise de football (Fsf) s’active elle aussi dans les mêmes dispositions afin de recevoir le 13 octobre à Thiès la délégation mauritanienne dans les meilleures conditions. «On attend les recommandations de la Fifa pour les mesures à prendre, mais aussi savoir comment les prises en charge des délégations seront partagées entre la Fédération, la Caf et la Fifa», souligne-t-il.
Quant aux tests pour le Covid-19, notre source de préciser que l’instance fédérale devrait s’appuyer sur l’expertise de l’Institut Pasteur. «On attend le protocole de la Fifa, mais en principe toutes les personnes qui concernent les délégations seront testées», révèle-t-il.

Les mesures barrières appliquées à la presse
Quid de la presse dans un match à huis clos ? Sous ce chapitre, notre source de préciser que des dispositions seront également prises à ce niveau afin de mettre les journalistes dans les meilleures conditions de travail avec le respect des mesures barrières. «La presse sera admise, mais dans des conditions bien déterminées. Là aussi, ce sont des règles qui seront mises en place, en respectant toutes les mesures barrières», informe notre interlocuteur.
En l’absence du public, l’instance fédérale travaille sur un schéma de deux tribunes qui seront mises à la disposition des journalistes désireux de couvrir le match au stade Lat Dior de Thiès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here