PARTAGER

La Chambre criminelle du Tribunal de grande instance (Tgi) de Kaolack (centre) a condamné lundi un homme de 25 ans à 7 ans de prison et 15 millions d’amende. Le prévenu comparaissait pour «coups et blessures volontaires à conjoint ayant entraîné la mort sans intention de la donner». Les faits se sont déroulés dans la nuit du 21 septembre 2017 à Kahel, département de Nioro du Rip. Le mis en cause a été arrêté suite à un appel de son père aux éléments de la Brigade de gendarmerie de Keur Ayip pour les informer de la mort de sa belle-fille.
L’individu a expliqué son agissement par le fait que son épouse refusait de faire l’amour avec lui depuis des jours, sous prétexte qu’elle est malade. Son avocat a soulevé l’exception de nullité du procès-verbal d’enquête préliminaire sur la base du règlement n° 5 de l’Uemoa, soulignant que son client n’a pas bénéficié de l’assistance d’un avocat dès les premières heures de son interpellation.
Cette demande a été rejetée par le juge. Le procureur avait requis une condamnation à perpétuité tandis que la défense a plaidé la requalification des faits en «coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner». Le Tribunal a finalement condamné l’individu à 7 ans de prison et 15 millions d’amende pour «coups et blessures volontaires à conjoint ayant entraîné la mort sans intention de la donner».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here