PARTAGER
Thierno Alassane Sall, ministre de l’Energie...

Pour Thierno Alassane Sall, un autre 23 juin est «inévitable» dans le cadre des rassemblements du collectif Aar li ñu bokk. Cette journée historique dont les principes défendus sont aujourd’hui «trahis» par Macky Sall, selon Abdoul Mbaye.

Thierno Alassane Sall et Abdoul Mbaye revisitent l’héritage des principes défendus le 23 juin 2011. Et il se ne porte pas bien sous Macky Sall, s’accordent ces deux membres du Congrès pour la renaissance démocratique (Crd). «Si les promesses du 23 juin étaient tenues, on n’en serait pas à cette situation. On aurait eu une gouvernance démocratique, transparente et non un pouvoir entre les mains d’un seul homme qui décide de donner notre pétrole à un aventurier», a déclaré Thierno Alassane Sall dimanche, lors de la célébration des 8 ans du 23 juin 2011 par la Ld/Debout. Se souvenir de cette date historique permet aussi de constater, selon Abdoul Mbaye, le «recul démocratique» dans la gouvernance économique et sociale, contrairement à la volonté du Peuple et des Assises nationales. «Macky Sall a trahi le Peuple du 23 juin. C’est un reniement parce qu’il a été signataire des Assises nationales, sans réverse», dénonce l’ancien Premier ministre de Macky Sall. Mais qu’à cela ne tienne, prévient le leader de la République des valeurs, cette polémique sur le pétrole peut aboutir à une autre pression de la rue. «Un autre 23 juin est possible avec Aar li ñu bokk. Il est inévitable parce que c’est une loi naturelle. Quels que soient les empires et leur puissance, les pouvoirs et leur puissance, les Peuples ont toujours su, à un moment ou un autre, trouver les moyens de marquer sa souveraineté», ajoute l’ancien ministre de l’Energie de Macky Sall, pour qui le Sénégal «doit écrire une nouvelle page de son histoire».

Abdoul Mbaye :
«Ils sont en train de perdre le nord dans leur communication»
TAS de poursuivre : «Prati­quement, toutes les institutions sont couchées et ceux dont on attendait qu’ils portent le flambeau de la résistance et des grandes idées conduisant au progrès d’un Peuple sont en train de manger à la soupe de Macky Sall. Le Président annonce un dialogue national, mais le Peuple répond par le dialogue dans la rue.» D’ailleurs, se réjouit le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), ce «réveil citoyen a déjà commencé et va se poursuivre». Thierno Alassane Sall livre sa lecture sur la sortie de El Hadji Hamidou Kassé : «Ce n’est pas un dérapage. Durant son interview sur Tv5, il a essayé de maîtriser son sujet avec de fausses réponses bien évidemment, mais qui ont l’air juste parce que ciselées par un orfèvre de la parole. Il voulait achever Aliou Sall qui se cramponne dans son poste. El Hadji Kassé a voulu arracher les doigts de Aliou Sall pour que ce dernier lâche prise.» Abdoul Mbaye de conclure : «Ils sont en train de perdre le nord dans leur communication. Communiquer quand vous défendez le mensonge, la négation de la vérité, ce n’est pas un métier facile.»
bgdiop@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here