PARTAGER

Pour accompagner l’Etat dans la création de meilleures conditions d’apprentissage et d’enseignement dans les établissements scolaires, et de promouvoir l’excellence dans l’éducation, la Fondation Sonatel vient de réhabiliter et équiper les bâtiments A et E du Lycée Malick Sy de Thiès, pour un coût de 200 millions de F Cfa.

La Fondation Sonatel réhabilite El Hadji Malick Sy de Thiès avec la rénovation et l’équipement des bâtiments A et E de l’établissement scolaire. Une vieille doléance des lycéens, qui vient d’être satisfaite, selon la porte-parole des élèves, Reine Mary Madeleine Faye, qui fera remarquer qu’«avant la réhabilitation de ces deux bâtiments, ces édifices étaient dans un état de délabrement avancé et les élèves travaillaient dans des conditions difficiles. Les portes et les fenêtres étaient en lambeaux, les toilettes impraticables, en plus de la chaleur, il y avait des moustiques de toutes espèces, des tableaux noirs dégradés, des tables bancs défaillants, la pollution sonore, la poussière, l’obscurité, entre autres manquements qui nous empêchaient d’être productifs et qui influaient sur nos résultats». Mais, l’élève en terminale L2 s’est réjouie, «avec cette rénovation les élèves seront à l’aise et travailleront dans de bonnes conditions d’études». D’une enveloppe de 200 millions de F Cfa, la réhabilitation de ces deux bâtiments, selon le Directeur général du Groupe Sonatel, M. Sékou Dramé, entre dans le cadre de la Res­pon­sabilité sociétale d’entreprise (Rse) de sa boite, dans son volet éducation. Le président du Conseil d’administration de la Fondation Sonatel souligne qu’«à travers cet acte, notre boite contribue à l’amélioration des conditions d’enseignement et d’apprentissage de ce lycée créé en 1965, qui pendant des décennies a fait la fierté de tout le pays tant par l’excellence de ses résultats que par la qualité de son enseignement». Il espère que ces travaux «aura un impact conséquent sur la qualité de l’enseignement mais aussi sur les performances du plus grand lycée de Thiès». Puisque, fera-t-il remarquer devant le représentant de la famille Sy Serigne Habib Sy «Al Makhtoum», «dès la première année qui a suivi la réhabilitation du bâtiment E, en 2017, le lycée a eu à enregistrer des résultats au Bac jamais atteints depuis plus de trente ans». Il poursuit, «cette inauguration entre en droite ligne avec la politique Rse du Groupe Sonatel dans son volet mécénat consacré à l’éducation». Et de préciser que «cette cérémonie vient s’ajouter à la liste des réalisations effectuées dans le but d’améliorer les conditions d’enseignement et d’apprentissage en milieu scolaire. Les travaux entrepris ont tous pu être terminés à chaque fois avant la rentrée scolaire qui devait suivre dans le respect du calendrier scolaire, et dans le souci d’être en phase avec le concept de ‘’Ubbi Tey Diang Tey’’». M. Dramé rappelle que «pour cette année scolaire 2019-2020, ce sont plus de 300 millions qui ont été mobilisés et investis pour en plus des travaux du Lycée Malick Sy, la réhabilitation, entre autres, de l’école élémentaire du Point E 1, l’équipement en matériels didactiques et numériques des écoles ayant fait 100% au Cfee, dont deux parmi elles se trouvent d’ailleurs à Thiès. Il s’agit de l’école El Hadj Amadou Moctar Thiam et l’école El Hadj Abdel Kader Ndiaye». Aussi, «l’octroi de bourses aux lauréates du concours Miss Maths et Miss Sciences, et également pour la prise en charge des frais de scolarité d’orphelins». Le patron du Groupe Sonatel, M. Sékou Dramé, a dans son speech, réitéré l’option de son groupe d’accompagner l’Etat du Sénégal dans le Plan Sénégal émergent (Pse) et en particulier le Plan stratégique pour l’éducation et la formation (Paquet 2013-2025). Une initiative qui réjouit le conseiller technique N1 du ministre de l’Education nationale, Ngary Faye, qui a remercié la Fondation Sonatel pour ce «beau geste qui contribue à donner des chances de réussite à tous». Aux apprenants, il dira que «la meilleure manière de remercier la Fondation Sonatel est de placer le Lycée Ma­lick Sy parmi les meilleurs lycées du Sénégal, de participer au Concours général du pays, relever les prix de Miss Maths et Miss Sciences, réussir au concours nationaux et internationaux, améliorer le seuil de réussite de cet établissement à tous les examens scolaires». Pour sa part, le ministre de l’Enseignement supérieur, Chei­kh Oumar Hann, qui a assisté à la cérémonie comme ancien élève de l’établissement, a exprimé son souhait de mobiliser 100 millions de F Cfa pour la rénovation des autres bâtiments du Lycée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here