PARTAGER

Le leader du mouvement And suxxali Sénégal a remis 25 mille cahiers et 10 mille stylos pour accompagner les femmes de son mouvement dans le cadre de la rentrée scolaire.

Habib Niang, leader du mouvement And suxxali Sénégal, a remis hier 5 000 kits scolaires constitués, entre autres, de 25 mille cahiers et 10 mille stylos aux membres de son mouvement pour les accompagner et les soutenir en cette période de rentrée scolaire 2019-2020. L’ingénieur-géomètre et chef du bureau du Cadastre de Guédiawaye en a profité pour officiellement lancer le Réseau des femmes de ladite structure constitué de plus de 70 groupements qui démarrent leurs activités avec un financement de 10 millions de francs Cfa. Cela, pour la conquête de la mairie Thiès-Nord, dont il est candidat aux prochaines élections locales. Une double cérémonie qui a servi de tribune au mouvement international Global prosperity and peace initiative de remettre solennellement le titre d’«Ambassadeur de la paix de Gppi Sénégal» à Habib Niang, après l’avoir nominé «Ambas­sadeur pour la paix et la prospérité». «Le lauréat a été nominé dans une sélection très serrée de cette première édition sous le thème ‘’Paix, dialogue social et religieux’’, parmi les Ambas­sadeurs de la prospérité et la paix au Sénégal compte tenu de ses nombreuses et gigantesques actions à travers une politique de développement social très appréciée», explique le directeur de Gppi au Sénégal, Cheikh Tidiane Mbaye. Il s’agit, dit-il, de «pérenniser les différentes actions de M. Niang sur le plan du développement de l’éducation et sur le plan social». Une distinction qui réjouit le président du Mouvement «And suxaali senegaal ak Habib Niang falaat Macky Sall». Lequel devait apprécier à sa juste valeur le geste du Mouvement Global prosperity and peace initiative (Gppi), une structure qui, dit-il, «a beaucoup de mérite». Selon l’ingénieur-géomètre titulaire d’un Master spécialisé en aménagement du territoire public, «la paix, le dialogue social et religieux sont indispensables à la pérennisation du développement et de la stabilité. Nous avons la lourde tâche et la responsabilité historique de préserver ces acquis qui font de notre cher pays, le Sénégal, un exemple à travers le monde entier. L’ère de la promotion de la culture du dialogue social et religieux, mais également de la paix, que nous vivons depuis plusieurs années s’étant imposée progressivement comme la garante d’une paix sociale, complément indispensable de la laïcité». Le chef du bureau Cadas­tre de Guédiawaye de citer le philosophe Frantz Fanon qui, pense-t-il, avait bien raison de dire que «chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir». Et de souligner : «Sa célèbre maxime est toujours d’actualité. Rien ne peut se faire sans le dialogue et la paix. Le président de la République Macky Sall s’est toujours inscrit dans ce sillage. En attestent ses nombreux appels au dialogue. Le dialogue national auquel il a convié toutes les forces vives de la Nation rentre dans ce cadre-là. Nous l’encourageons et lui demandons de poursuivre dans cette lancée. La paix est la force principale de tous les grands Peuples. Le Sénégal étant un et indivisible.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here