PARTAGER

La pépinière de Keur Madoro, fondée en 1981, est un outil important dans la politique de reboisement mise en place par le gouvernement. Abdou Karim Sall veut que de telles initiatives fleurissent partout.

En visite hier à la pépinière privée de Keur Madaro, commune de Notto Diobass, le ministre de l’Environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall, a été séduit par la fourniture permanente de plants, toutes espèces confondues, dans cette pépinière d’un hectare. «Elle produit aux alentours de 150 mille plants d’arbres fruitiers et des ombragés depuis son installation en 1981. C’est une initiative qu’il faut démultiplier et dupliquer dans toutes les régions du Sénégal, au vu de l’importance qu’elle représente pour la population sénégalaise, notamment la jeunesse», explique Abdou Karim Sall. Ce, d’autant que ladite pépinière, dont le promoteur Cheikh Fall est encadré par la direction des Eaux, forêts, chasse et de la conservation des sols, «emploie au moins 20 personnes permanentes et plusieurs autres non permanentes». Egalement, elle reçoit «des étudiants et des élèves qui viennent s’informer ou faire de la pratique après des études dans le secteur». Pour simplement dire que «la pépinière de Keur Madaro est un exemple. Elle crée non seulement des emplois verts, mais également elle participe, à côté de ce que les Eaux et forêts disposent comme pépinières, à la fourniture permanente des espèces dont les populations ont besoin, notamment les arbres fruitiers, les ombragés et les fleurs. Et cela me donne une entière satisfaction». Ainsi, Abdou Karim Sall a promis de soutenir l’initiative. «Nous allons travailler et collaborer avec le promoteur dans le cadre de notre programme de reboisement parce qu’il y a des espèces rares qui existent ici et dont on aura besoin dans le cadre de cette campagne.» Aussi, il a tenu à féliciter «la jeunesse motivée et engagée que j’ai trouvée ici. Cette jeunesse qui est prête à mettre la main à la pâte. C’est comme ça qu’on doit construire ce pays».
La visite qui entre dans le cadre de la campagne nationale de reboisement a été aussi l’occasion pour Abdou Karim Sall d’annoncer qu’il est en train de travailler avec son collègue en charge des Collectivités territoriales pour la réussite de la politique de reboisement. Laquelle, pense-t-il, ne peut réussir que s’il y a l’implication des autorités locales. «Nous avons tenu des réunions. Et je pense qu’il est engagé. Et les collectivités locales aussi sont impliquées. C’est pourquoi, partout où nous allons, nous avons vu des maires accueillant, nous témoignant leur engagement et leur volonté à accompagner cette initiative du chef de l’Etat», précise-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here