PARTAGER

Face à la presse avant-hier, des responsables rewmistes de Thiès révèlent que le maire de la ville de Thiès et les trois autres maires des communes Nord, Ouest et Est ont fumé le calumet de la paix pour préparer un «deal contre Idrissa Seck et les Thiessois». Selon Ousseynou Guèye, responsable des jeunes de Rewmi, «cette nouvelle alliance entre ces maires et celui de la ville de Thiès n’est qu’une volonté de trahir le président Idrissa Seck mais également une volonté de se sucrer sur le dos des Thiessois». En effet, explique-t-il, «ces trois maires sont en train de négocier depuis Paris avec le maire de Thiès et le chef du Centre des services fiscaux de la ville, Babacar Pascal Dione, autour d’une réaffectation des lotissements de Thiès». M. Guèye le trouve «scandaleux» avant de soutenir : «Le Rewmi, soucieux comme à l’accoutumée de la bonne marche des institutions décentralisées et de la bonne gouvernance, est stupéfait de constater que ceux à qui Thiès a confié son destin par l’entremise du Président Idrissa Seck se sont illustrés de la plus mauvaise des manières en initiant des rencontres secrètes avec l’ennemi juré des Thiessois et du président Idrissa Seck, en l’occurrence Talla Sylla et Pascal Dione». Surtout que, fera-t-il savoir, «les maires rewmistes des trois communes Nord, Ouest et Est ont décidé de leur propre chef d’entamer des négociations avec le maire de la ville, Talla Sylla, qui, en pleine alliance avec Idrissa Seck, l’avait trahi de façon ostentatoire, insolente et lâche».
Le responsable des jeunes de Rewmi et ses camarades qualifient les actions de ces maires de «fractionnistes» et «susceptibles de fragiliser les bases du parti». «Ce parfum de deal loin de Thiès, aux bords de la Seine, offre les effluves d’un partage de parcelles de terrains et autres privilèges sur le dos du contribuable thiessois. Ces dealers modernes ont utilisé les modestes moyens des Thiessois pour faire un onéreux voyage, motivé que par la boulimie foncière qui taraude leurs esprits», accusent les proches du président du Conseil départemental. Ils demandent, en conséquence, «l’ouverture d’une information judiciaire sur les réaffectations des parcelles dont une commission est mise sur place à Thiès, mais également sur les lotissements et la dé-classification de la forêt de Mbour 4».

Réaction de Talla Sylla : «Cette confrontation systématique et improductive»
«A travers Fal askan wi, notre offre est fondamentalement en rupture avec cette bipolarité pouvoir/opposition qui a enfermé les enjeux politiques dans un carcan de rivalité et de banalité insupportables. Cette confrontation systématique et improductive entrave le sursaut national et étouffe le débat politique. Elle est devenue une chape qui plombe le désir d’expression politique qui sommeille chez la plupart de nos compatriotes. Il existe, en effet, une majorité silencieuse de citoyens qui désire s’investir dans le champ politique et qui ne trouve pas le cadre adéquat pour satisfaire ce devoir envers son Peuple. Pour ces citoyens et pour ceux qui demeurent constants dans un engagement patriotique désintéressé, il faudra inventer un espace public «Pencc» de réflexions, d’échanges, de propositions et de résolutions. A nous de tracer la voie qui nous éloigne des invectives, la voie qui va focaliser nos efforts sur les problèmes à résoudre et sur les potentiels à développer. La dure condition de vie de nos concitoyens nous commande de réactualiser notre ordre du jour politique car nous sommes hors sujet depuis bien trop longtemps.»

nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here