PARTAGER

Une semaine après les at­taques contre Augustin Tine et d’autres leaders de l’Apr, des jeunes républicains de Thiès ont porté sur les fonts baptismaux un mouvement dénommé «Horizon 2019/And ak Macky rék». Bassirou Fall, qui dit ne se réclamer «d’aucun leader politique de l’Apr Thiès», indique que la cité du Rail a besoin de «mains fortes et d’esprits forts unis dans la discipline pour convaincre les Thiessois à adhérer massivement à la vision émergente du Président Macky Sall». Le coordonnateur du mouvement Horizon 2019 se démarque ainsi de «toutes dénonciations calomnieuses, voire injurieuses de certains pseudos-responsables qui se réclament de la première heure et qui n’ont aucune base politique». Pour ces proches du coordonnateur départemental de Thiès, ces derniers «ne sont mus que par des intérêts mercantiles qui se traduisent souvent par le vagabondage politique et le chantage». Il rappelle que «ce sont ces gens-là qui avaient fractionné le parti en 2014 en créant des listes parallèles lors des élections locales». Avant d’avertir : «Désormais, Horizon 2019 va s’ériger en boucliers et quiconque s’en prendra aux instances du parti nous trouvera sur son chemin. Le parti n’est l’apanage de personne et nous n’accepterons plus que ces individus parlent en notre nom à Thiès. Si aujourd’hui le département est tombé dans l’escarcelle de Benno bokk yaakaar, c’est grâce à la coordination sans relâche du ministre Augustin Tine.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here