PARTAGER

L’ancien Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré, accompagné de l’ancien ministre Ngoné Ndoye et de sa task-force, était hier l’hôte de la famille Kountiyou. Ndiassane était donc une étape de sa tournée dans les familles religieuses qu’il a entamée depuis quelques jours. «Je suis venu solliciter des prières comme du reste je le ferai dans toutes les autres familles religieuses, étant entendu que la tâche ne sera pas aisée sur le terrain», a dit le candidat déclaré à la Présidentielle de 2019. Mais déjà, signale l’ancien président de la Commission de l’Uemoa, «je peux vous assurer que nous ne verserons jamais dans les invectives, les querelles de bas étage, même s’il est aussi vrai que nous ferons preuve d’une grande responsabilité». Sur la situation économique et politique du pays, l’ancien Premier ministre sous Abdou­laye Wade préfère réserver sa réponse pour le 22 juillet, à l’occasion de sa déclaration solennelle de candidature. Au Grand Théâtre, il entend expliquer aux Sénégalais pourquoi «il faut qu’il y ait un autre Sénégal».
Il ajoute cependant : «Je souhaite une autre manière de faire pour qu’il y ait une entente des cœurs et des esprits et que les nécessiteux soient accompagnés afin que leur situation économique puisse être améliorée. Il est aussi nécessaire de préserver les ressources du pays pour qu’elles profitent à tous les Sénégalais. Ainsi, les citoyens se rendront compte, de visu, qu’ils font partie intégrante du pays et qu’ils n’ont fait que confier les destinées du pays aux tenants du pouvoir.» Le khalife général de Ndiassane, Mame Bouh Mamadou Kounta, a soutenu que «Cheikh Hadjibou Soumaré mérite aussi d’occuper le fauteuil présidentiel». «Nous allons prier pour vous, pour la réussite de vos projets, parce que vous êtes un homme bien, compétent et respectueux», a dit le khalife.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here