PARTAGER

Les fortes pluies accompagnées de vents violents, dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 octobre, ont occasionné une perte en vie humaine à Thiès. Mme Sy Penda Cissokho, est décédée suite à l’affaissement d’un caïlcédrat sur un pan de l’appartement du domicile du concierge du Service régional de commerce qu’elle occupait avec son mari. La victime, âgée de 39 ans et mère de 3 enfants, est morte sur le coup. Un drame qui a plongé le Service régional du commerce de Thiès dans le deuil. Très affecté par les conditions de la mort de Mme Sy, l’épouse de l’agent de sécurité, le chef du Service régional, Alioune Samb, revient sur les circonstances : «Effectivement hier (mercredi), vers 23h, après un orage violent avec des vents très violents, l’un des caïlcédrats qui se trouvait à côté de l’appartement, où la famille Sy logeait, s’est déraciné et est tombé sur le mur qui s’est effondré sur elle. A la suite de cela, nous avons fait appel aux sapeurs-pompiers qui sont venus enlever la dépouille de Mme Sy sous les décombres.» Il témoigne : «Elle vivait ici avec toute sa famille. Au moment des faits, ses enfants dormaient dans la chambre et elle et son mari se trouvaient dans la pièce principale où est tombé l’arbre. Il n’y a pas eu d’autres blessés, mais seulement des dégâts matériels.» A la question de savoir si l’état de vétusté des locaux du Service régional de commerce de Thiès, qui date de l’époque coloniale, est la cause de l’effondrement d’un pan du bâtiment, le Commissaire aux enquêtes économiques, Alioune Samb, rassure : «Les locaux sont vieux mais ne sont pas vétustes. C’est un bâtiment très résistant. L’arbre qui est tombé, s’il était tombé sur un bâtiment avec des murs simples, il y aurait plus de dégâts. Ce bâtiment est construit à l’époque coloniale mais il est résistant. Et d’ailleurs c’est la raison pour laquelle il y a eu mort d’homme parce que le poids des murs est tellement important que quand l’un de ces murs s’est affaissé sur elle, elle décédée sur le coup.» Mme Sy Penda Cissokho, demeurant aux Hlm route de Dakar, a été inhumée hier. Elle part laissant derrière elle un mari et trois enfants déboussolés.
La brutalité de la tornade a également fait d’autres dégâts au quartier Thiès-None, avec l’effondrement du tableau communalde la Cité du Rail sur la route principale empêchant ainsi, la circulation des automobilistes pendant plusieurs heures. Les caïlcédrats, qui jonchaient les artères notamment à Grand Thiès, Thiéty Kad, Moussanté entres autres, n’ont pas été épargnés par les vents violents qui ont suivi la pluie. Une situation qui pose la lancinante question de la vieillesse des cailcédrats à Thiès. Lesquels, «boisés depuis l’époque coloniale, sont encore debout mais, en réalité, ils sont morts, parce que les racines sont presque déjà mortes», alertait le Colonel Baïdy Bâ, directeur des Eaux et forêts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here