PARTAGER

Edouard Latouf applaudit les retrouvailles Macky-Idy. Pour le responsable de l’Apr, le leader de Rewmi doit être un fédérateur pour contribuer au développement de Thiès qui était dans une dynamique «confli­ctuelle» avec le pouvoir central depuis 2004.

Un des vœux du Cadre de concertation pour le développement de Thiès vient d’être exhaussé avec la nomination de Idrissa Seck à la tête du Cese. Il s’agit d’un regroupement de tous les acteurs politiques pour réfléchir sur les grandes questions qui interpellent le développement de la ville. «Nous avons, depuis la mise en place de ce cadre, affirmé que tous les acteurs politiques thiessois, regroupés au sein de ce cadre, doivent travailler à pacifier l’espace de compétition politique électoral. Parce que nous avons constaté que depuis 2004, la ville de Thiès s’est inscrite dans une perspective de rébellion continuelle contre le pouvoir central», a dit Edouard Latouf, porte-parole dudit cadre. Avec le recul, l’apériste estime que le jeu politique à Thiès doit être «apaisé» et que la ville doit être «au cœur des préoccupations» des acteurs politiques locaux. En marge d’une remise de fournitures scolaires aux élèves les plus démunis de la ville, Latouf a déclaré que «Thiès va gagner à tous les coups» avec les retrouvailles entre Macky Sall et Idrissa Seck parce que «l’avantage maintenant, ce n’est plus une confrontation entre deux appareils politiques». Il ajoute : «D’abord, c’était le Pds et le Remwi, puis l’Apr et le Rewmi. Il est grand temps maintenant que l’on s’occupe des questions économiques parce que Thiès est confrontée à des difficultés de toutes sortes.»
A Idrissa Seck, M. Latouf demandera d’être dans une position «fédératrice». «Je lui ai toujours dit qu’il ne doit plus être dans une posture conflictuelle avec les thiessois. Thiès a besoin de tous ses bras. Il faut une mutualisation des forces. L’heure n’est plus aux échappées solitaires. Nous sommes dans des dynamiques d’ensemble. Et pour relever le défi du présent et de l’avenir, Thiès a besoin de garder toute sa cohésion», a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here