PARTAGER

L’entrée du parti Rewmi de Idrissa Seck dans le nouveau gouvernement est diversement appréciée à Thiès, sa base naturelle. Au niveau des structures de base de sa formation politique, cette décision est même bien accueillie. Le 4e adjoint au maire de la ville de Thiès et ses camarades soutiennent le parti sans réserve. «Nous tenons à féliciter le président Idrissa Seck qui a fait le choix, à la fois héroïque et patriotique, de répondre positivement à l’appel du président de la République dans son dessein de faire contribuer toutes les forces vives de la Nation à l’essor de redressement de notre économie affaiblie par la pandémie de Covid-19», a dit Saër Mangane. A l’issue d’une réunion regroupant ces points focaux, il estime que «dans ce contexte, il s’avère plus sage de considérer l’intérêt suprême de la Nation et de travailler à asseoir des consensus forts dans nos efforts de donner corps à notre idéal républicain». Le conseiller municipal à la commune de Thiès-Est a loué «les énormes sacrifices consentis par les deux partis pour aboutir à ce résultat». M. Mangane se réjouit que son leader soit à la tête du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Et à ce titre, promet-il, «nous avons la ferme conviction qu’il mettra à contribution toute son expertise pour apporter des solutions fiables et durables aux innombrables conséquences néfastes de cette pandémie qui a fini de mettre à terre les plus grandes économies du monde».
Le Rewmiste a aussi salué «l’implication directe et personnelle» des responsables du parti Rewmi dans le dispositif gouvernemental, en l’occurrence Yankhoba Diattara et Aly Saley Diop. «Nous marquons ainsi tout notre engagement afin que l’ensemble des militants puissent accompagner cet élan patriotique insufflé par le président Idrissa Seck à travers cette nouvelle orientation qu’il vient de prendre», a-t-il dit. Saër Mangane pense par ailleurs que le Rewmi doit adopter une nouvelle dynamique. «Le parti devra travailler à sortir de son état de chantier éternel et aller vers une structuration complète qui nous permettrait d’avoir une chaîne de communication dont le but serait de poser le débat sur les sujets majeurs qui concernent le fonctionnement ou le futur du parti», a-t-il conclu.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here