PARTAGER

Les jeunes de Manko wattu senegaal à Thiès ont fait le procès du régime de Macky Sall hier dans les rues de la ville. Ils réclament son départ parce que son mandat a «expiré».

Leur marche du 24 mars dernier avait fait beaucoup de bruit, parce que interdite et réprimée. Mais les jeunes de Manko wattu senegaal à Thiès ont manifesté hier, après une autorisation de l’autorité préfectorale. Du rond-point Normandie au quartier Grand Thiès, ils ont emprunté les avenues Ahmadou Bamba, Abdoulaye Yakhine, El Hadji Omar puis Aynina Fall, scandant  «Na dèm ! Na dèm ! (que Macky s’en aille)». Parce que, pour Ndiaga Diaw et ses camarades, le mandat de Macky Sall a expiré depuis mars dernier. «Nous sommes aujourd’hui plus que jamais déterminés à combattre ce régime incapable, amorphe, mafieux et dictatorial. C’est à nous, l’opposition, de définir les règles du jeu. Le mandat de Macky Sall est terminé. Depuis le 4 avril 2017, il n’est plus le président de la République du Sénégal. Donc, il est devenu un simple citoyen», crient les jeunes de l’opposition. Par conséquent, estiment-ils, «deux choix s’imposent à l’opposition : former un gouvernement parallèle et mettre en place un Conseil national de transition pour contraindre Macky Sall à quitter le pouvoir, et permettre par la même occasion au Sénégal de se réorganiser avec ses dignes fils». A l’image de Y en a marre qui avait lancé la «Foire aux problèmes», ces jeunes de Manko à Thiès comptent organiser en mai prochain une «Foire aux scandales» pour mettre à nu les «dérives» de  l’actuel régime.
Cette manifestation a enregistré la participation de certains de leurs aînés de Manko comme Thierno Bocoum. «Le Président Macky Sall est contre l’Etat de droit, la séparation des pouvoirs, la démocratie et l’opposition. Il doit donc s’en aller. La marche d’aujourd’hui montre que nous avons les moyens de le faire partir. Il est important que les jeunes sachent que c’est un combat qu’ils doivent mener. Ceux de Thiès l’ont compris et tous les autres jeunes du pays doivent suivre la même dynamique», a dit le Rewmiste. Son camarade de parti, Yankhoba Diattara, ajoute : «Thiès a été le point de départ de la chute des Présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. La chute de Macky Sall va prendre départ ici à Thiès. Comme toujours, la jeunesse de Thiès a été au-devant de tous les combats. Nous sommes convaincus que nous aurons la majorité à l’Assemblée nationale parce que cette marche l’a démontré. Ce qui reste, c’est 2019. Nous allons mettre Macky Sall trois appui aux Législatives, et en 2019, nous le mettrons quatre appuis.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here