PARTAGER

Ç’aurait pu être pire : l’explosion de bouteilles de gaz a fait plusieurs blessés graves au garage Khelcom, sis au quartier Thiès None sur la Voie de contournement Nord (Vcn). A l’origine de l’accident survenu hier vers 17h, des ferrailleurs qui voulaient enlever un compresseur des bouteilles. Et l’irréparable s’est produit quand l’une d’elles s’est endommagée. Explosif ! Une odeur nauséabonde et toxique s’est dégagée causant plusieurs victimes, qui tombaient en transe. Conséquence : plusieurs d’entre elles ont été évacuées d’urgence dans des véhicules au Centre hospitalier régional El Hadji Ahmadou Sakhir Ndié­guène de Thiès pour divers symptômes. Selon Mamadou Yaya Diallo, témoin de l’incident, «les ferrailleurs mettent toujours en danger tous les travailleurs du garage parce qu’ils ramassent toujours des objets dangereux». Pour preuve, dit-il, «ce sont les bouteilles de gaz que l’on utilise dans les hôpitaux qu’ils ont ramassées pour enlever la ferraille qui a causé cet incident». Il poursuit : «Quand l’explosion a eu lieu, l’un des ferrailleurs a tellement inhalé le produit qu’il a vomi. Et l’autre se tordait de douleurs au ventre. Mais malheureusement quand ils ont vu les dégâts, ils ont pris la pris la poudre d’escampette. Mais je suis sûr qu’ils ne vont pas bien malgré leur fuite.» Saib Thiam demande aux autorités de venir nettoyer l’endroit parce que, dit-il, «toute la zone est touchée». «Quand j’ai inhalé le gaz, je ne savais plus ou j’étais. On m’a versé de l’eau pour que je retrouve mes esprits parce que c’est une odeur d’ammoniac qui se dégage. L’air est toujours aussi mauvais, nous n’arrivons pas à respirer. Et ce sont les asthmatiques qui sont les plus touchés», témoigne le tôlier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here