PARTAGER

Plus d’une centaine de professeurs d’éducation physique et sportive, sortant du Centre national d’éducation populaire et sportive (Cneps) de Thiès, observent une grève de la faim illimitée depuis hier. Motif ? Ils veulent être intégrés dans la Fonction publique.

Au moment où les professeurs d’éducation physique et sportive bien formés se font rares au Sénégal, une centaine de professeurs sortant du Centre national d’éducation physique et sportive (Cneps) observent une grève de la faim illimitée. Ces enseignants, qui réclament leur recrutement dans la Fonction pu­bli­que, se disent frustrés par le manque de considération et de volonté des autorités étatiques dans la prise en charge de leurs doléances. Ce, indique leur coordonnateur Ibrahima Fary, d’autant qu’ils ont déjà bénéficié d’une bonne formation et ont reçu leur diplôme. «Nous n’avons pas d’interlocuteur. Depuis notre sortie nous menons des démarches, mais en vain. Les autorités nous disent de rester à l’écoute, mais jusqu’à quand. C’est une injustice que nous sommes en train de vivre et nous comptons la combattre jusqu’au bout.» Aussi, la troisième et quatrième promotion sortant du Cneps, composées de 149 professeurs d’Eps, de dénoncer «le retard dans la signature du décret et la non reconnaissance de leur statut». Ainsi, ils interpellent le chef de l’Etat Macky Sall puisque d’après eux, «c’est lui seul qui prend toutes les décisions».
Pour rappel, le mouvement d’humeur de ces 149 professeurs d’Eps du Cneps de Thiès a débuté depuis vendredi dernier avec un sit-in devant les locaux dudit centre pour réclamer leur recrutement dans la Fonction publi­que et leur affectation.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here