PARTAGER

Le maire rewmiste de Thiès-Nord dénonce les allégations d’un deal supposé entre Macky Sall et Idrissa Seck. Lamine Diallo estime que c’est une «conspiration politique» contre son leader.

«Nous demandons aux gangsters politiques d’arrêter cette conspiration honteuse de mauvais goût autour d’un prétendu deal entre le Président Macky Sall et l’ancien Premier ministre Idrissa Seck.» Cette déclaration est du maire de Thiès-Nord. En conférence de presse hier, Lamine Diallo a démenti toute proximité entre son leader et le chef de l’Etat, comme révélé par le journaliste Cheikh Yérim Seck. Et il s’en étonne : «Comment peut-on confier son destin présidentiel à un homme qui a été dans tous les complots visant à vous détruire et à ternir votre image ? Macky Sall n’est ni Dieu ni le Peuple sénégalais, encore moins digne de confiance pour que Idrissa Seck lui confie son destin présidentiel. Il n’en est absolument rien si ce n’est que dans l’esprit d’hommes malveillants, malhonnêtes, haineux et jaloux.» M. Diallo demande aux «politiciens de mauvaise foi d’arrêter cette farce de mauvais goût». Il donne l’exemple de Karim Wade qui, dit-il, «croyait pouvoir compter sur son père-Président pour prendre le pouvoir et qui a été finalement dépourvu de ses droits civiques et politiques et déporté hors de vue des Sénégalais». L’édile rewmiste de Thiès-Nord de rappeler : «Idrissa Seck vient de boucler 34 ans de carrière politique, presque l’âge de Barthélemy Dias et du leader de Pastef Ousmane Sonko. De 1976 à 2000, il a été avec Me Abdoulaye Wade aux côtés du Peuple pour un Sénégal de justice, de démocratie et d’émergence sans compromission aucune avec le pouvoir socialiste d’alors. De 2000 à 2012, il n’a jamais voulu courber l’échine face à ce projet insensé de dévolution monarchique du pouvoir de Wade. Certes il a été meurtri et combattu férocement par le régime de Wade, entre accusations et emprisonnement, mais il en est sorti clean avec un non-lieu total décerné par la justice sénégalaise, malgré les tentatives exécrables visant à salir cette décision de justice par un prétendu imaginaire Protocole de Rebeuss.»

«Ce que les Sénégalais ont `refusé avec Idy, ils l’ont constaté entre Wade et Macky»
Lamine Diallo n’a pas manqué d’expliquer les choix politiques du leader de Rewmi. «Quand beaucoup de Sénégalais l’ont rejeté à cause de sa rencontre avec le Président Wade au Palais sous le ‘’ndiguel’’ de nos vénérés guides religieux Serigne Saliou Mbacké et Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, Idrissa Seck venait pourtant de montrer de si belle manière que le pouvoir temporaire n’était rien comparé au pouvoir spirituel avec toute la soumission requise», fait-il remarquer. Et aujourd’hui, il note que «Dieu est juste, puisque tout le Peuple a assisté à la rencontre Wade/Macky un après-midi sous le ‘’ndiguel’’ de l’actuel khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké». Et il ne comprend pas le Peuple. «Ce que les Sénégalais ont refusé avec Idrissa Seck, ils l’ont constaté entre Abdoulaye Wade et Macky Sall. On devait passer en revue toutes les sorties du Président de Rewmi à l’endroit du chef de l’Etat Macky Sall et de sa gouvernance, de 2012 à maintenant, pour se convaincre qu’il n’y a pas plus opposant au régime de Macky Sall que l’ancien Premier ministre», a-t-il ajouté. Avant de se demander s’il y a quelque chose de nouveau sous le ciel sénégalais pour que Idrissa Seck parle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here