PARTAGER

Pour un coût de 274 milliards de francs Cfa, la nouvelle usine d’eau potable de Keur Momar Sarr (Kms3) sera lancée ce lundi à Thiès par le président de la République Macky Sall. En visite ce vendredi dans la Cité du Rail dans le cadre des préparatifs de la cérémonie, le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, indique que cette infrastructure hydraulique d’une capacité journalière de 200 millions de litres contribuera à sécuriser l’alimentation en eau potable de Dakar, sa banlieue et les nouveaux pôles urbains de Diam­niadio, Lac Rose et la zone aéroportuaire de Diass. Aussi, la production prendra en charge les besoins de Thiès, de la Petite Côte et des localités traversées par la conduite et situées dans les localités de Louga, Kébémer, Ndande, Pire, Mékhé, Tivaoua­ne, Thiès et Rufisque. Une nouvelle usine de traitement et de pompage d’eau potable à Keur Momar Sarr fait partie, selon M. Fall, des réponses à une demande qui monte en flèche sous l’effet de la croissance démographique et l’érection de nouveaux pôles urbains. De ce fait, Kms3 fait partie des ouvrages prévus dans le cadre du dispositif d’anticipation qu’est le nouveau schéma directeur de mobilisation des ressources en eau potable. Et après la production, il existe un volet distribution pour le triangle Dakar-Thiès-Mbour qui représente 80% des besoins en eau potable de l’ensemble du périmètre de l’hydraulique urbaine au Sénégal. Les travaux dureront 24 mois et la mise en service de l’ouvrage, réalisé par le ministère de l’Hydraulique et de l’assainissement à travers la Sones, est prévue dans le premier trimestre de l’année 2020. Un projet qui entre dans le cadre de la politique nationale définie par le Président Macky Sall et qui devra couvrir durablement, à l’horizon 2035, les besoins en eau potable de 4 millions de personnes. Ainsi, l’impact social de l’usine sera important, car elle va accroître la production de Dakar de 200 mille m3/jour en 2020, faire passer la disponibilité de l’eau de 6h à 24h dans les zones fortement déficitaires et de 20h à 24h en moyenne à Dakar et dans les zones desservies par le projet entre 2020 et 2025. Elle améliorera la qualité de service d’eau potable pour 1 million de personnes en 2025, raccordera au réseau 610 mille personnes supplémentaires, posera 1 154 kilomètres de conduites d’adduction et de distribution. Sans compter, la réalisation des branchements domiciliaires, en plus de 85 mille branchements sociaux pour permettre à 850 mille personnes d’avoir accès à l’eau potable et la réduction des prélèvements des nappes souterraines.
Par rapport à leur configuration, cette usine et ses ouvrages en aval seront concernés par la construction d’une usine de traitement et de pompage d’eau potable d’une capacité finale de 200 mille m3/jour, la pose d’une conduite de transport entre l’usine de Keur Momar Sarr, Thiès et Dakar sur une distance d’environ 216 kilomètres. Aussi, la construction de deux réservoirs de stockage de 10 mille m3 chacun à Thiès, la construction de trois réservoirs de distribution à Thiès, à l’Aéroport international Blaise Diagne et à Diamniadio, la pose de 1 154 kilomètres de conduites d’adduction et de distribution, des extensions de réseaux, la fourniture et la pose de 85 mille branchements sociaux.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here