PARTAGER

Le Coordonnateur de l’Apr de la commune de Kébémer salue le parrainage qui, selon lui, vise «à limiter les candidats». «Même si chaque Sénégalais a la liberté d’être candidat, il faut, dans un pays, qu’on s’organise. Quoi­qu’émi­nemment politique, la fonction de président de la République est également d’Etat. Elle nécessite qu’on soit un candidat assez représentatif», a dit Ousmane Cissé en marge d’une cérémonie de remise d’un lot de matériels hospitaliers et d’un corbillard au district sanitaire de Kébémer. Le non moins directeur des Mines et de la géologie dit avoir constaté, lors de la dernière Présidentielle, que des individus se sont réveillés un beau matin pour devenir candidat parce que simplement ils réunissaient la caution. Le parrainage est donc, insiste-t-il, une «excellente chose» d’autant que «le Président Macky Sall a besoin d’avoir une opposition et des candidats crédibles pour pouvoir échanger et discuter». M. Cissé d’ajouter : «On ne peut pas vouloir diriger le Sénégal parce que simplement on l’aime. On doit aussi avoir un projet de société. Malheureusement, nombre de ceux qui parlent n’en ont pas et ne sont pas crédibles. Ils ne sont rien d’autre que des intermittents qui essayent d’occuper l’espace politique.» Il trouve, cependant, Macky Sall «bien outillé» pour gérer le pays. «Il est le seul candidat qui réalisera l’avenir du Sénégal en termes de transformation économique et d’émergence», affirme M. Cissé.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here