PARTAGER

Dans le cadre de l’année sociale décrétée par le chef de l’Etat Macky Sall, le président du mouvement «Siggi jotna», Abdoulaye Dièye, a décaissé 5 millions de F Cfa pour financer 10 groupements féminins composés de 60 personnes.

«Traduire la vision du chef de l’Etat en acte» : C’est l’objectif que s’est assigné le mouvement Siggi jotna. Dans ce cadre et pour la réussite de l’année sociale décrétée par le président de République, 10 groupements féminins, composés de 60 personnes, ont été formés et financés à hauteur de 5 millions de F Cfa par le président de ce mouvement, le directeur général de la Socotra, Abdoulaye Dièye, en collaboration avec le Partenariat pour la mobilisation de l’épargne et le crédit au Sénégal (Pamecas). Un projet qui entre dans le cadre d’un «vaste programme social» que le mouvement est en train de dérouler à Thiès. «Nous avons inscrit une telle action pour l’autonomisation des femmes. C’est pourquoi nous avons organisé des séances de formation pour ‘’capaciter’’ les femmes de Thiès en transformation de fruits et légumes pour leur permettre de générer des ressources», dit-il. De l’avis de M. Dièye qui présidait la cérémonie officielle de remise d’attestations, «les femmes représentent un maillon essentiel du développement de notre pays. C’est pourquoi nous disons toujours, avant de les accompagner par des financements, il faut d’abord les former pour qu’elles puissent être autonomes». Aussi, poursuit le président du mouvement, «cette formation va leur permettre de bénéficier des financements qu’elles ont déjà acquis par le biais de notre partenaire». Selon Abdoulaye Dièye, «c’est la mission de notre mouvement, et c’est d’être dans la dynamique sociale pour accompagner les femmes pour leurs activités génératrices de revenus».

nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here