PARTAGER

La célébration de l’anniversaire de la naissance de Jésus Christ a été clôturée cette année par un message fort, lancé par l’évêque du diocèse de Thiès, monseigneur André Guèye. Il a demandé de faire écho du message de Noël qui est celui de la construction de la paix et de la solidarité. «Nous lançons un appel à tous les compatriotes. Nous sommes tous épris de paix. Les élections vont passer et nous allons rester au Sénégal et vivre ensemble. Elles sont un instant important certes de notre vie politique, elles ne doivent pas hypothéquer tout l’avenir de ce pays. Nous sommes tous concitoyens, patriotes, que l’amour de la patrie soit mis au-devant de toutes les ambitions politiques», enseigne le chef de l’Eglise catholique de Thiès, qui lance un appel au patriotisme à l’endroit des politiciens. «Nous leur demandons de surveiller leurs propos, en mettant en avant le bien commun dont la paix est un élément fondamental et même constitue l’élément premier pour assurer le développement de tout pays. Que la paix soit préservée par-delà de tout ! Que les comportements, les paroles et les gestes ne viennent jamais contrecarrer ce bien fondamental qui est la paix, bien sans lequel il n’y a pas de développement possible !» Et l’homme d’église de prier pour que «Noël apporte à notre pays des élections paisibles, transparentes avec zéro contestation pour le bien de notre pays». Aux fidèles chrétiens, monseigneur André Guèye a demandé de s’inspirer de Jésus dont l’écriture appelle «le Prince de la paix». «A l’approche des élections, si nous croyons vraiment au message de Noël, nous devons nous faire des artisans de paix pour vénérer le Prince de la paix. Surveillons donc nos paroles, nos actions, nos comportements pour que rien ne puisse contredire la paix !»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here