PARTAGER

Prévue le 1er septembre prochain, la rentrée universitaire se prépare à Thiès. En attendant, le directeur du Centre des œuvres universitaires de Thiès (Crous-T) essaie de l’anticiper en procédant à des travaux de réhabilitation.

La rentrée universitaire prévue le 1er septembre 2020 se prépare activement dans la Cité du Rail. Le directeur du Centre régional des œuvres universitaires sociales de Thiès (Crous-T), Cheikh Sall, qui a effectué hier une visite de chantier en ce sens, a constaté de visu l’effectivité «des grands travaux» qu’il a entrepris durant toute la période de l’Etat d’urgence. Des chantiers dont le but, selon lui, est d’améliorer les conditions de vie et d’existence des étudiants afin qu’ils puissent s’épanouir au sein des campus de Thiès. Il rassure : «Nous avons réfectionné l’étanchéité, la plomberie, l’électricité…des pavillons de tous les campus de la ville de Thiès.» Il s’agit du campus de la Voie de contournement nord (Vcn), de l’Université de Thiès (Ut), de l’Ecole polytechnique de Thiès (Ept), de l’Hôtel du rail et du campus de l’Ecole nationale supérieure d’agriculture (Ensa). Aussi, une piscine a-t-elle été aménagée au campus de l’Hôtel du rail pour améliorer le cadre de vie des étudiants de Thiès. Des infrastructures qui, selon le patron du Crous-T, seront gérées par un comité mis en place en ce sens. S’agissant des mesures sanitaires prises pour éviter toute contamination au Covid-19 au sein des campus sociaux, le directeur du Crous-T rassure : «Sur ce plan-là, nous sommes prêts. Nous avons pris toutes les mesures adéquates pour bien gérer le retour des étudiants sur le plan sanitaire. Nous avons un stock de 21 mille masques, nous avons acquis des thermo-flashs, de l’alcool gel, des savons liquides, des plateaux hygiéniques autonomes au niveau de tous les campus». Egalement, «nous avons un bon approvisionnement en médicaments dans notre pharmacie». Mieux, relève M. Sall, «nous avons établi des fiches qui vont nous permettre de tracer la provenance de tous les étudiants. Et dans ce cadre, une équipe est déjà sur place et travaille depuis trois mois pour faciliter et gérer le plan médical des étudiants». Pour simplement rassurer que «toutes les mesures sont prises sur le plan sanitaire pour faciliter le retour des étudiants». Sur le problème d’approvisionnement en eau potable du campus de l’Hôtel du rail, il renseigne qu’un dispositif particulier a été mis en place pour régler cette problématique. «Nous avons deux forages qui sont déjà là et opérationnels à l’intérieur du campus. Et nous aidons même les populations riveraines à s’approvisionner en eau potable», explique le directeur du Crous-T. Il précise : «Nous avons été très inspirés pour forer quelque chose qui pourra atténuer cette souffrance et même de temps en temps venir en aide aux populations.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here