PARTAGER

Trois semaines après la rentrée des classes, le Sénégal fait face à un déficit de 330 mille tables-bancs. En visite hier à Thiès, le directeur des Equipements scolaires, Amadou Bécaye Diop, indique que des appels d’offres ont été lancés pour combler ce gap.

Depuis le début de l’année scolaire, le déficit de tables-bancs inquiétait les chefs d’établissement. Il y a un gap de 330 mille à résorber dans les 16 académies du Sénégal. Face à cette situation d’urgence, le directeur des Equipements scolaires, Amadou Bécaye Diop, sur instruction du ministère de l’Education nationale, était en visite hier, à Thiès, pour s’enquérir de l’état d’avancement du marché de confection de tables-bancs attribué à l’entreprise Sant Serigne Saliou Khadimou Rassoul. «Nous étions venus voir si la production connaît un rythme rapide parce que c’est un besoin énorme. Il est estimé à 330 mille le besoin global de tables-bancs pour tout le Sénégal. Et c’est sur la base des recensements qui ont été faits l’année dernière. C’est pourquoi nous avions lancé des appels d’offres pour procéder à la commande de 253 mille tables-bancs. En plus des 7 000 de l’entreprise Sant Serigne Saliou, ce qui fait au total 260 mille tables-bancs», estime M. Diop. Aussi, poursuit-il, «nous avions lancé un marché de réparation de 100 mille tables-bancs. Ce qui fera un total de 360 mille tables-bancs à réinjecter dans le système d’ici 2022». Indiquant que le déficit de tables-bancs concerne «tous les établissements des 16 académies du Sénégal», le patron de la direction des Equipements scolaires relève que celle de Thiès «a la plus grosse commande puisqu’à elle seule constitue le quart de nos besoins en termes de tables-bancs». El Hadji Sathiokh Sène, directeur général de l’entreprise Sant Serigne Saliou, créée en 2005, rassure que sur les 7 000 tables-bancs à produire pour une enveloppe de 160 millions de francs Cfa, soit à peu près 25 mille francs Cfa par table-banc, les 3 000 sont livrés. «Il ne reste que 4 000 tables-bancs qui sont en train d’être exécuter. Ils seront livrés dans 10 jours», dit-il. Le fournisseur de la direction des Equipements scolaires s’est en outre réjoui «des 15% attribués aux artisans sénégalais suite à la réforme du Code des marchés en 2014». Ce qui, à ses yeux, «leur a permis de gagner des marchés publics».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here