PARTAGER

Avec ses 634 cas, Thiès est devenue le 2e foyer de contamination derrière la capitale, Dakar. Face à cette situation, le Conseil départemental a encore décidé de renforcer ses interventions. «La pandémie est têtue. Elle est encore là et plus que présente ces jours-ci à Thiès. Raison pour laquelle nous avons mobilisé 22 millions de francs Cfa pour acheter du matériel médical destiné au Centre de traitement des épidémies (Cte) de Thiès et aux trois districts du département», estime Yankhoba Diattara. Le premier vice-président du Conseil départemental de Thiès remettait hier le don au gouverneur de la région de Thiès, Mouhamadou Moustapha Ndao. Il s’agit, en effet, «de 1000 combinaisons complètes avec des bottes, visières, lunettes, gants stérilisés…pour le personnel de santé qui se déplace sur le terrain pour faire les prélèvements et autres pour renforcer leur sécurité». Mais aussi de «deux machines à laver de 9 kg chacune, 50 thermoflashs, 15 mille masques chirurgicaux, 1000 masques Ffp2, et autres matériels de protection individuelle pour le personnel de santé», détaille Diattara qui poursuit : «11 millions de francs Cfa ont également été mobilisés pour l’équipement du poste de santé de Ngomène. Ce qui fait au total de 33 millions de francs Cfa mobilisés par le Conseil départemental qui est plus que jamais engagé dans cette lutte contre le Covid-19 qui nécessite l’engagement et la mobilisation de tous les Sénégalais.»
En plus de cette dotation, il a pris l’engagement, au nom du Conseil départemental, de renforcer le travail de sensibilisation auprès des communautés. «Les émissions de radio seront renforcées. Nous allons également voir comment mobiliser les jeunes et les groupements de femmes au niveau des quartiers pour renforcer le dispositif qui avait été mis en place par le préfet pour que la bataille soit communautaire». Parce que, à l’en croire, «c’est par les communautés que l’on pourra gagner cette bataille-là».
A sa suite, le médecin-chef de district de Thiès, Dr Moustapha Faye, de saluer le geste qui «vient à son heure dans la mesure où la pandémie a gagné de l’ampleur et que le combat doit être un combat communautaire». Et pour le médecin, «tous les acteurs au niveau communautaire doivent être impliqués. Le Conseil départemental a bien assumé ses responsabilités depuis le début de la pandémie en offrant aujourd’hui à toutes les structures sanitaires du matériel de protection, de prévention et de contrôle contre l’infection. Et c’est un matériel très important pour motiver davantage le personnel de santé qui est engagé face à cette pandémie». Aussi, Dr Faye a-t-il profité de l’occasion pour rappeler «à toute la communauté que la maladie est encore là, elle a flambé. Actuellement on enregistre tous les jours des décès et de nouveaux cas communautaires».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here