PARTAGER

Après un premier cas positif importé à Pire, le Comité local de riposte de la pandémie du Covid19 a convoqué une réunion de crise pour parer à toutes les éventualités. Au sortir de la rencontre, des mesures urgentes allant dans le sens de circonscrire la maladie ont été prises. En effet, l’homme d’une soixantaine d’années qui a introduit le virus dans la commune de Pire est un cas de réinfection. Il a été déclaré guéri après sa prise en charge dans un centre de traitement à Dakar avant de rechuter par la suite. Originaire de Pire, le sexagénaire est rentré ce samedi 9 mai 2020 de Dakar, où il avait été pris en charge dans un centre de traitement après avoir chopé le virus. C’est après sa sortie de l’hôpital qu’il a rejoint Pire. Mais malheureusement, il a eu une réinfection. Il a commencé à ressentir encore les signes de la maladie dans l’après-midi du samedi et c’est ainsi qu’il a été conduit au poste de santé, avec des difficultés respiratoires.

L’infirmier-chef de poste traitant a aussitôt soupçonné un cas de Covid-19 et s’en est ouvert au district sanitaire de Tivaouane où le malade sera transféré dans la nuit au Centre hospitalier El Hadji Abdou Aziz Sy Dabakh. Des prélèvements ont ensuite été effectués et ils sont revenus positifs au coronavirus. Le malade a été évacué à Dakar et le personnel du poste de santé de Pire mis en quarantaine. Il en est de même de sa famille à Pire, mais aussi de tous ses contacts identifiés. Selon ses proches, avant qu’il ne soit libéré, le sexagénaire avait été testé négatif à deux reprises à Dakar, comme prévu par le protocole mis en place par les autorités sanitaires. Un cas de réinfection qui ramène le débat sur le passeport immunitaire des patients déclarés guéris du Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here