PARTAGER

Le chef d’état-major de l’Armée de terre n’a pas mis de gants pour demander aux militaires sénégalais, en partance pour le Mali, d’avoir un comportement exemplaire sur le théâtre des opérations.

Le général de brigade Fulgence Ndour, chef d’état-major de l’Armée de terre (Cemat), n’a pas mis de masque pour parler aux hommes du lieutenant-colonel Théodore Adrien Sarr. Il a invité les 850 militaires, dont 27 femmes, en partance pour le Mali, un pays en proie à un conflit armé depuis plusieurs années, à avoir un comportement exemplaire. C’était au cours de la cérémonie de remise de drapeau au 10e détachement sénégalais en partance pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma). «Vous serez déployés dans une région du monde où la violence aveugle et la désolation règnent en maître depuis trop longtemps. En dehors des actions violentes perpétrées par des organisations extrémistes violentes, le conflit a opéré un glissement vers des violences communautaires aux conséquences dévastatrices.» Et donc, conseille l’officier supérieur, «il vous faudra faire preuve de compétence et d’intelligence pour faire face aux situations imprévisibles et soudaines et qui demanderont de votre part des réactions et comportements appropriés». Aussi, il a exhorté la troupe au respect des «principes du droit international humanitaire» et sur les risques «des infections sexuellement transmissibles et des abus et exploitations sexuels». Ce discours est un rituel : «Le plus important sans doute sera votre sens du caractère sacré de la mission et votre esprit de discipline. Vous devrez également prendre conscience que vous serez des ambassadeurs du Sénégal et de ses forces armées et les porte-étendards de l’engagement de votre pays au service de la paix et de la sécurité internationale.»
Par ailleurs, le Cemat s’est réjoui de «la préparation de votre contingent qui a été intense et diversifiée, dans un effort destiné à faire face à tout le spectre des menaces auxquelles vous pourrez être confrontés dans votre futur théâtre d’opérations. Au-delà du caractère du volume d’engagement que vous représentez, les spécificités du théâtre du Mali, caractérisé par le terrorisme et l’extrémisme violent, commandent en effet d’accorder une attention particulière à la mise en condition d’emploi opérationnel de votre contingent».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here